Test de Grow: Song of the Evertree – Une version Switch à éviter à tout prix!

Test de Grow: Song of the Evertree – Une version Switch à éviter à tout prix!

Édité par 505 Games, « Grow : Song of the Evertree » est le deuxième jeu développé par Prideful Sloth. Ce petit studio australien nous avait laissé un bon souvenir avec « Yonder : The Cloud Catcher Chronicles ». Un peu plus de quatre ans plus tard, il revient avec un jeu toujours aussi mignon, coloré et feel good. « Grow : Song of the Evertree » est disponible sur PC, PlayStation et Xbox pour une vingtaine d’euros. Mais nous nous sommes dit que le concept du jeu se prêtait particulièrement bien à la Nintendo Switch et à son mode portable. Nous l’avons donc testé sur cette plateforme mais malheureusement, nous avons vite déchanté…

Un jeu enchanteur sur le papier

Sur le papier, le concept de Grow : Song of the Evertree est pourtant alléchant, une sorte de mélange entre Animal Crossing et Harvest Moon avec un petit scénario derrière. Dans ce jeu « bac à sable », vous allez devoir redonner vie aux nombreux petits mondes d’Alaria. Au début, il faut retirer les mauvaises herbes, casser les débris et des pierres, planter des nouvelles plantes et les arroser. Il faut aussi donner des petits coups de main aux habitants locaux. Après une journée de travail, une bonne nuit de sommeil et c’est reparti. Peu à peu, des nouvelles fonctionnalités apparaissent. Il faut extraire des essences en faisant de l’alchimie et accueillir les premiers habitants. Grow : Song of the Evertree intègre ainsi des éléments de gestion et de construction.

Une expérience catastrophique sur Switch

Grow : Song of the Evertree avait tout pour être un bon petit jeu, poétique, relaxant et reposant. C’est le cas sur papier et visiblement aussi sur PC. En effet, à la lecture de la majorité des retours très positifs sur Steam, les acheteurs du jeu sur PC semblent apprécier l’expérience. Sur Switch, c’est malheureusement une autre histoire… Tout d’abord, graphiquement, le jeu n’est pas très joli. Mais bon, la beauté ne fait pas tout et nous aurions aisément pu passer là-dessus. Par contre, techniquement, les choses se corsent. Les temps de chargement sont interminables et nn mode portable, le jeu subit constamment des bugs et des ralentissements.

Si vous tentez l’expérience, on vous conseille donc de sauvegarder le plus souvent possible (heureusement, on peut le faire à tout moment) pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Lors de notre test sur la nouvelle Switch OLED, nous avons été confronté à un bug bloquant qui nous empêchait de poursuivre l’aventure un mode portable, même en relançant plusieurs fois notre sauvegarde. Lors du tutorial pour assigner une habitation à un habitant, il fallait appuyer sur la flèche du haut du JoyCon gauche mais à partir de ce moment, plus rien ne se passait et le jeu était bloqué. La seule solution a finalement été de passer le jeu sur la télé en mettant les JoyCon sur la manette.

Des joueurs bloqués dans leur progression

Cela aurait pu être une expérience isolée mais une petite recherche sur Twitter, nous a confirmé que nous n’étions pas les seuls à rencontrer des soucis, sur Switch mais aussi sur PS4 et Xbox One. « J’attends que les développeurs sortent un patch pour réparer une quête bugée pour que je puisse continuer à jouer », « Un jeu absolument génial, mais malheureusement, il est négligé, ce qui est frustrant », « Je ne sais pas si c’est ma Switch Lite ou le portage, mais ça lague constamment », ou encore « Arrêtez de vendre des jeux qui ne fonctionnent pas sur console », peut-on notamment lire sur Twitter.

Vous l’aurez compris, en l’état actuel, on vous déconseille d’acheter Grow : Song of the Evertree sur Nintendo Switch, même s’il semble être un adorable petit jeu sur PC.