Pokémon Perle Scintillante/Diamant Étincelant: «Il y a toujours quelque chose d’agréable et de réconfortant de rejouer à Pokémon»

Pokémon Perle Scintillante/Diamant Étincelant: «Il y a toujours quelque chose d’agréable et de réconfortant de rejouer à Pokémon»

Mine de rien la licence Pokémon a déjà bien fait son nid sur Switch. De Pokémon Let’s Go à Pokémon Épée/Bouclier en passant par New Pokémon Snap et Pokémon Donjon Mystère, pas mal de jeux aux styles différents sont déjà sortis sur la console hybride de Nintendo. Cet automne c’est Pokémon Perle Scintillante/Diamant Étincelant qui s’aventure sur Switch. Comme souvent avec la franchise cet opus se décline en deux versions, aux différences relativement minimes. En effet, seuls 21 Pokémon sont exclusifs à chaque version. Pour le reste, elles sont identiques.

Un style chibi

Pokémon Perle/Diamant n’est pas inconnu des joueurs les plus fidèles à la franchise. Il s’agit d’un remake du jeu sorti en 2007 sur Nintendo DS. L’amélioration graphique saute aux yeux (et heureusement d’ailleurs !). On y retrouve une direction artistique mignonne à souhait avec un style chibi (entendez par là des personnages « kawaii » avec des grosses têtes et des petits corps). On y retrouve un traitement assez proche de ce que Nintendo avait fait avec le remake The Legend of Zelda : Link’s Awakening. Graphiquement, c’est donc très propre (encore plus sur la nouvelle Switch OLED !) avec des couleurs chatoyantes et des jolis effets, notamment au niveau des reflets et des effets de lumière.

Une recette connue mais agréable

Concernant la jouabilité, ce remake se rapproche de l’original. Le jeu est plus simple, un peu trop même. En effet, Nintendo a introduit le multi-exp qui fait que toute votre équipe (même les Pokémon qui n’ont pas été utilisés) gagne des points d’expérience lors d’un combat. Résultat, votre team est rapidement très balèze et vous ne rencontrerez aucune grande difficulté sur votre chemin. Le scénario quant à lui n’est guère très original et le principe n’évolue guère : on capture des Pokémon sauvages pour remplir son Pokédex et se créer une équipe du tonnerre pour affronter les champions de huit arènes différentes et obtenir leur badge. Alors certes, l’effet de surprise n’est plus là et la recette est archi connue. Néanmoins, la magie opère et il y a toujours quelque chose d’agréable et de réconfortant de se replonger dans un Pokémon.

Une bonne dose de nostalgie

Au rayon des nouveautés, on notera l’apparition après quelques heures de jeu des « Grands Souterrains ». Dans cet immense monde souterrain, vous trouverez des trésors, des fossiles de Pokémon et vous pourrez attraper des Pokémon rares mais difficiles à capturer.

Loin d’être une révolution, Pokémon Perle Scintillante/Diamant Étincelant est un jeu mignon à souhait. Il procure une bonne dose de nostalgie et séduira les fans de la licence Pokémon. Une petite mise en bouche (d’une bonne trentaine d’heures quand même !) avant « Légendes Pokémon : Arceus », le vrai nouveau Pokémon dont la sortie est prévue pour le 28 janvier 2022. 4/5