Une ville s’apprête à mettre tous ses chats en quarantaine

Une ville s’apprête à mettre tous ses chats en quarantaine
Ph. Unsplash

Le conseil municipal de Knox, dans la banlieue de Melbourne, a voté l’introduction d’un règlement qui peut paraître bien étrange. Cette nouvelle loi va obliger les propriétaires de chats à garder leurs animaux sur leur propriété 24h sur 24 à partir du 1er octobre. Ils devront donc les confiner jour et nuit dans la maison, une remise, un garage ou un autre enclos.

Pourquoi cette mesure ? Il s’agit de protéger la faune locale, comme les oiseaux, les opossums et les reptiles, qui sont chassés par les chats. Si l’intention est louable, elle n’est néanmoins pas du goût de tout le monde.

Amendes à la clé

« Ce n’est pas juste pour eux », a déclaré une propriétaire de chat à 7News. « C’est comme mettre un tigre dans un zoo. C’est trop petit et ils n’ont pas cette liberté. » Après le 1er octobre, une phase de transition de six mois débutera. Les propriétaires recevront un avertissement si leur chat est trouvé en dehors de leur propriété durant cette période. Après, les propriétaires pourront se voir infliger une amende de 91 $ et, si la règle est enfreinte à plusieurs reprises, l’amende pourra dépasser les 500 $.

« J’aimerais que vous sachiez que je n’étais pas personnellement à l’aise avec un couvre-feu de 24 heures pour les chats, et que je ne l’ai pas soutenu », a déclaré Lisa Cooper, maire du conseil municipal de Knox, dans une publication publiée sur Facebook. Sa proposition de compromis pour un couvre-feu de 19h à 7h n’a pas été retenue lors du vote du conseil sur la question. « Je suis vraiment déçue », a écrit un habitant en commentaire.