Un kangourou «de compagnie» soupçonné du meurtre d’un Australien

Un kangourou «de compagnie» soupçonné du meurtre d’un Australien
Ph. Unsplash

L’homme, qui n’a pas été identifié, a été retrouvé par un proche dimanche après-midi avec des «blessures graves» dans une propriété de la ville peu peuplée de Redmond, dans le sud de l’Australie, a annoncé la police.

«On pense que l’homme a été attaqué par le kangourou plus tôt dans la journée», a déclaré un porte-parole de la police d’État.

Une équipe d’ambulanciers s’est précipitée sur les lieux, mais le septuagénaire est mort sur place. «Sur la propriété, un kangourou empêchait l’ambulance d’accéder à l’homme blessé», a indiqué l’officiel.

L’animal abattu

La police a fait savoir qu’elle avait dû abattre l’animal, car il «constituait une menace permanente pour les secours».

Bien que l’espèce de kangourou n’ait pas été identifiée, la région du Grand Sud de l’Australie occidentale abrite le kangourou gris occidental dont le mâle peut mesurer jusqu’à 2,2 mètres de long et peser jusqu’à 70 kg.

Selon les médias australiens, la dernière attaque mortelle d’un kangourou signalée remonterait à 1936.

Lors de cet incident, le Sydney Morning Herald a rapporté qu’un trentenaire était mort à l’hôpital en Nouvelle-Galles du Sud, plusieurs mois après avoir été attaqué alors qu’il tentait de sauver deux chiens d’un grand kangourou.

L’attaque lui a laissé une mâchoire cassée et des blessures importantes à la tête.