Son pénis rétrécit après une infection à la Covid: «J’ai perdu 4 cm»

Son pénis rétrécit après une infection à la Covid: «J’ai perdu 4 cm»
Ph. Pexels

Selon de récentes études, une infection au coronavirus pourrait bien provoquer des problèmes d’érection, voire même un rétrécissement du pénis. Dans un podcast signé Slate (US), un trentenaire s’est confié sur cet indésirable effet secondaire. Une « Covid Dick » développée après une forme sévère du coronavirus. « En juillet dernier, j’ai contracté la covid et je suis tombé très malade. Quand je suis sorti de l’hôpital, j’ai commencé à avoir des problèmes d’érection », raconte-t-il.

Si ses dysfonctionnements érectiles ont fini par se résoudre grâce à un traitement, l’un des symptômes a perduré. « Mon pénis a rétréci. Avant de tomber malade, il était au-dessus de la moyenne… pas énorme, mais quand même plus grand que la normale », précise le jeune homme. « Aujourd’hui j’ai perdu 4 cm et je suis tombé sous la moyenne. »

Selon ses médecins, ce rétrécissement est dû à des lésions vasculaires et risque bien d’être permanent. « Ça ne devrait pas avoir d’importance, mais ça a eu un sérieux impact sur ma confiance en moi et sur mes capacités au lit », confie encore le trentenaire.

« Portez le masque pour la garder droite »

Que disent les scientifiques de ce pénis covidé ? S’agit-il d’un cas isolé ? Selon l’urologue Charles Welliver, interrogé par Slate, un rétrécissement du pénis peut survenir après une infection Covid mais « ce n’est pas très commun ».

En revanche, « il y a des problèmes vasculaires assez importants qui peuvent survenir chez les hommes », ajoute le docteur. En perturbant les flux sanguins, le virus peut s’en prendre aux parties intimes de ces messieurs. « Cela peut aller dans les deux sens », commente le Dr. Welliver. En provoquant soit des dysfonctionnements érectiles, soit du priapisme [une érection prolongée].

Une étude sur la question avait été menée en Italie l’an dernier. Publiée dans la revue médicale « Andrology », elle indiquait que, parmi un échantillon d’hommes contaminés à la Covid-19, 28 % avaient connu des dysfonctionnements érectiles. Baptisée « Mask up to keep it up » (« Masquez-vous pour la garder droite »), elle se terminait par quelques conseils adressés à la gente masculine : les chercheurs encourageaient en effet les hommes à porter le masque et à se faire vacciner pour prévenir les problèmes d’érection.