Roi des esturgeons et double anniversaire: voici les 7 privilèges insolites dont hérite Charles III

Roi des esturgeons et double anniversaire: voici les 7 privilèges insolites dont hérite Charles III
AFP

En succédant à sa mère, la défunte Reine Elizabeth II, le roi Charles n’hérite pas uniquement d’une fortune colossale. En effet, le Monarque de 73 ans récupère également ses privilèges royaux. Et certains sont pour le moins surprenants.

1. Roi des cygnes et des esturgeons

Le Roi ne compte pas uniquement des êtres humains parmi ses sujets. En effet, tous les cygnes du Royaume lui appartiennent. Chaque année, les cygnes évoluant sur la Tamise, à Londres, font d’ailleurs l’objet d’un recensement méticuleux lors de la « levée des cygnes » [Swan Upping], une tradition perpétuée depuis plus de 900 ans.

Le souverain devient également propriétaires de tous les dauphins et baleines présents dans les eaux du Royaume. Mais la liste des « poissons royaux » ne se limite pas à cela : elle comprend également les esturgeons et marsouins qui nagent dans les eaux entourant le Royaume-Uni. Excusez du peu.

2. Le permis ? C’est surfait

À la différence de tous ses sujets, le Monarque n’a nul besoin d’un permis de conduire pour être au volant. Il peut conduire n’importe quel engin, sans même besoin d’avoir une plaque d’immatriculation.

3. Pas non plus de passeport

Faut-il encore prouver son identité lorsque l’on règne sur le Royaume-Uni et sur les états du Commonwealth ? La réponse est visiblement non, puisque le souverain peut voyager aux quatre coins du monde sans passeport.

4. Double anniversaire

Au rang des privilèges royaux, il y a aussi celui de fêter deux fois son anniversaire : une première fois le jour de sa naissance, et une seconde le jour de son couronnement. Le Roi Charles III soufflera donc ses bougies le 6 février, ainsi qu’à la date anniversaire de son couronnement, dont la cérémonie n’aura pas lieu avant le printemps (probablement à la mi-juin).

5. Un poète personnel

Quitte à régner sur des millions de sujets, autant le faire avec classe. Et avec un poète personnel. Car en effet, un poète britannique occupe cette fonction créée en 1663. Celui-ci compose des vers pour le Roi lors des grandes occasions. Actuellement, le poste est occupé par Simon Armitage.

6. Un distributeur privé

Au cas où le Roi aurait une dépense imprévue, il peut toujours recourir à son distributeur de billets personnel. Celui-ci avait été installé à la demande d’Elizabeth II, directement dans le palais de Buckingham. Pratique, non ?

7. Une fortune… non taxée

Dernier de ces privilèges mais non des moindres : le Roi d’Angleterre n’est pas assujetti au paiement des impôts sur le revenu, ni aux taxes locales.

La Reine Elizabeth II avait toutefois décidé de se soumettre aux impôts sur ses revenus personnels en 1993.