Quand le yoga et l’alcool se mélangent le temps d’une séance de «drunk yoga»

Quand le yoga et l’alcool se mélangent le temps d’une séance de «drunk yoga»
Capture YouTube

Un cocktail atypique. Le « drunk yoga », traduit littéralement par « yoga ivre » propose de suivre un cours de yoga, avec un verre à la main. Crée par l’Américaine Eli Walker, cette pratique a pour but de détendre et de désinhiber ses pratiquants. Après plusieurs verres, les participants seraient plus aptes à travailler leur souplesse.

La jeune femme fait ce constat en 2017 en parlant avec ses patrons lors d’une soirée. L’un d’eux lui explique qu’il n’est pas suffisamment souple pour toucher ses pieds avec ses mains. Pourtant, après quelques verres, il réalise l’exploit. Il n’en fallait pas plus pour que la créatrice du drunk yoga se lance dans ce domaine.

Des cours de yoga dans… une brasserie

À l’origine avec un verre de vin, le drunk yoga s’est popularisé et les alcools se sont variés… Ainsi, la professeure de yoga Leanne Marcel a développé dans le Bronx le Brew You Yoga, traduit littéralement par « yoga infusé ». Ses cours se déroulent dans une brasserie à New York, à l’issue desquels un bon de 5 bières est offert aux participants.

Le concept traverse les frontières et atterrit en Allemagne. Là encore la boisson de prédilection est la bière, mais la pratique change légèrement. Pour suivre un cours de « bier yoga », il faut s’attendre à boire tout au long de la séance, mais entre deux positions.

Alors ? Le drunk yoga peut-il remplacer une séance de sport ? « L’idée est que le yoga en état d’ébriété devrait être amusant, plutôt que de rivaliser avec des pratiques de yoga sérieuses » reconnaît Eli Walker dans les colonnes de Elle.