Pour lutter contre la surpopulation, cette chercheuse propose de faire des enfants… tamagotchi

Pour lutter contre la surpopulation, cette chercheuse propose de faire des enfants… tamagotchi
Ph. Unsplash

Vous rêvez d’un petit être qui vous ressemble comme deux gouttes d’eau, à prendre dans les bras, aimer et voir grandir ? Vous êtes tellement démodé, vous répondrait Catriona Campbell. Spécialisée dans les développements de l’intelligence artificielle, cette chercheuse estime que l’avenir est… aux enfants virtuels.

Cette « génération tamagotchi », comme l’appelle l’auteur, naîtra et grandira dans le métavers, ce monde immersif 100 % digital. La chercheuse n’y voit d’ailleurs que des avantages : non seulement ces enfants virtuels peuvent être élevés à moindres coûts pour les parents, mais ils sont aussi, selon elle, une solution aux problèmes de surpopulation et d’épuisement des ressources naturelles.

« D’ici 50 ans, la technologie aura tellement progressé que les bébés du métavers seront indissociables des bébés du monde réel », assure Catriona Campbell, dans son livre « AI by Design : A Plan For Living With Artificial Intelligence. » Ces enfants virtuels vous ressembleront, vous pourrez jouer avec eux, les nourrir et les câliner grâce à des gants tactiles, ajoute-t-elle. De leur côté, ils seront capables de vous reconnaître, de développer des réactions émotionnelles et d’apprendre à parler. « Ces enfants seront véritablement réels pour leurs parents », insiste la Britannique.

Sans oublier, souligne Catriona Campbell, que les parents pourront choisir la vitesse à laquelle leurs enfants grandissent… ou tout simplement choisir de les éteindre, s’ils en ont marre des pleurs à répétition ou de la crise d’adolescence. Alors, la parentalité 2.0, ça vous tente ?