L’incroyable histoire de l’Humanium, un métal créé à partir de la fonte d’armes illégales

L’incroyable histoire de l’Humanium, un métal créé à partir de la fonte d’armes illégales
Ph. Energy Observer productions©

À Lund, en Suède, une ONG œuvre pour que la paix ne soit plus « un rêve suspendu ». Son projet est de récupérer les armes illégales saisies dans des pays gangrenés par la violence, les fondre et en récupérer un métal symbolique pouvant servir de nouvelle matière première.

3,8 kilos, le poids d’un AK-47

Chaque minute, une personne est tuée par arme à feu dans le monde. Le secteur de l’armement ne connaît pas la crise, au contraire, les ventes d’armes continuent d’augmenter : + 4,6 % en 2018. Faute de contrôle, ces armes terminent sur le marché noir où elles sont revendues à des organisations criminelles. Chaque année, près d’un demi-million de personnes meurent sous les balles d’une arme à feu. Un mort toutes les minutes. Ce sont autant de familles qui voient leur destin basculer. À plusieurs endroits du globe, on assiste depuis le début du siècle à une explosion de la violence. Du Salvador à l’Afrique du Sud, l’ONG développe depuis 2016 un programme intitulé Humanium Metal. L’organisation récupère les armes illégales saisies par les autorités dans certains pays gangrenés par la violence.

Une matière première symbolique

Humanium Metal récupère ce métal destructeur pour le fondre et en refaire une nouvelle matière première. Depuis sa création, le programme a produit plus de huit tonnes d’Humanium Metal, l’équivalent de 6 000 armes à feu. En partenariat avec des designers et des entrepreneurs, ce métal est ensuite transformé en objets d’art ou du quotidien, à haute valeur symbolique. Les bénéfices générés par la vente de ces produits sont entièrement redistribués à des programmes œuvrant pour la paix.

Energy Observer est à l’origine le nom du premier navire autonome en énergie à la fois plaidoyer et laboratoire de la transition écologique. Sillonnant les mers sans pollution atmosphérique ni sonore pour les écosystèmes marins, Energy Observer part à la rencontre de femmes et d’hommes qui consacrent leur énergie à la création de solutions durables pour un monde plus harmonieux et qui répondent aux enjeux des 17 Objectifs de développement durable.