Les messages émis depuis la Terre prendrait au moins 3.000 ans pour atteindre des civilisations extraterrestres

Les messages émis depuis la Terre prendrait au moins 3.000 ans pour atteindre des civilisations extraterrestres
Ph. Unsplash

Les rêveurs vont mal vivre cette information, mais l’université d’Harvard a récemment publié une étude dans laquelle les astronomes affirment qu’il faudrait 3.000 ans pour qu’un message émis depuis la Terre parvienne à une civilisation extraterrestre. En effet, la recherche d’une intelligence extraterrestre est limité par les contraintes technologiques, mais aussi et surtout par la nature du temps et de l’espace.

Dès lors, même si l’on détectait la présence d’une autre civilisation, celle-ci pourrait être éteinte avant même que notre message leur parvienne. C’est en se basant sur le principe de Copernic, qui veut que l’humanité et la Terre constituent une norme universelle, que Abraham Loeb, Amir Siraj et leurs équipes de l’université, ont réalisé ce calcul.

«Le principe de Copernic affirme qu’il est peu probable que nous vivions à une époque privilégiée. La probabilité qu’une autre planète habitable comme la nôtre vive au même moment une période analogue à notre premier siècle de communication radio, compte tenu de ses milliards d’années d’existence, est inférieure à une sur dix millions », explique Abraham Loeb. Et il faudrait encore, pour que cela ne prenne «que» 3.000 ans, que les extraterrestres parviennent à détecter des communications depuis la Terre.