Le numéro d’une friterie change du jour au lendemain: «Cela nous coûte beaucoup d’argent»

Le numéro d’une friterie change du jour au lendemain: «Cela nous coûte beaucoup d’argent»
Ph. Unsplash

Les clients qui souhaitent commander « une frite » par téléphone chez « Frats Frit » ont une drôle de surprise. Alors qu’ils composent le « bon » numéro de la friterie d’Oudsbergen, ceux-ci se retrouvent… chez un certain Abdel. Or, le fritkot existe depuis 2017. Selon les gérants Jan et Nele, leur numéro a changé du jour au lendemain. Une erreur de leur opérateur téléphonique qui leur coûte beaucoup d’argent, surtout en ces temps bouleversés par la crise sanitaire.

Jan déplore la situation auprès de HBVL, « J’ai appelé notre fournisseur Scarlet. Là, on m’a dit qu’on nous avait donné un numéro de téléphone différent sans rien demander. Ils ont vu dans leur système qu’à la fin du mois de mai, il y avait eu une demande d’un autre fournisseur pour reprendre mon numéro. Scarlet devait nous tenir au courant. Mais nous n’avons eu aucune nouvelle ».

«Nous manquons de commandes»

En réalité, le numéro de la friterie a été donné par Proximus à un certain Abdel, un habitant de Genk. Pour aider les frituristes, ce dernier était prêt à redonner son numéro. Scarlet ne l’a cependant toujours pas réactivé : « Nous manquons de commandes parce que les gens ne peuvent pas nous joindre sur notre numéro de téléphone. Cela nous coûte beaucoup d’argent ».

Scarlet et Proximus parlent d’une « erreur administrative ». Dans l’attente d’une résolution du problème, « Frats Frit » demande à ses clients de passer commande… via Facebook.