Le chien de Grégory déchiquette des billets pour un total de 1.500€: «C’était un véritable puzzle!»

Le chien de Grégory déchiquette des billets pour un total de 1.500€: «C’était un véritable puzzle!»
Ph. Unsplash

Grégory est propriétaire depuis huit mois d’un magnifique golden retriever, baptisé Sally. Mais c’est un chiot, et malheureusement pour Grégory, les chiots font des bêtises…

Grégory en a fait l’amère expérience, quand en rentrant chez lui après s’être absenté deux heures, il a découvert que Sally avait déchiqueté tous ses billets, pour une somme de 1.500 euros ! Grégory a raconté à nos confrères de RTL que l’enveloppe avec les billets « devait servir à mettre un acompte sur une voiture ». « J’ai déposé l’enveloppe sur le buffet de la cuisine tout en prenant le temps de bien la cacher derrière un cadre. Je me suis absenté deux heures dans mon garage pour bricoler et lorsque je suis rentré dans la maison, j’ai eu l’immense surprise de découvrir l’enveloppe ainsi que les billets déchiquetés et éparpillés sur le coussin du chien », témoigne le Belge, relayé par Sudinfo.

« Un véritable puzzle »

« C’est à moi que j’en voulais, car j’aurais dû prendre plus de précautions », explique Grégory. Mais reverra-t-il la couleur de son argent ? Le maître de Sally a d’abord tenté tant bien que mal de recoller les billets avec du papier collant : « C’était un véritable puzzle, j’y ai passé la soirée », explique-t-il. « Certains étaient plus ou moins complets et d’autres plus fortement endommagés, je me doutais bien que je n’allais pas pouvoir les utiliser dans cet état », témoigne Grégory.

Une procédure de plusieurs semaines

Il a alors contacté sa banque, qui lui a dit de s’adresser à la Banque Nationale de Belgique. « Ma banque pouvait prendre en charge la procédure, mais ça allait prendre plusieurs semaines ». Le guichet se trouvant à Bruxelles et Grégory habitant à Liège, il n’a eu d’autre choix que de prendre congé pour s’y rendre. Heureusement pour Grégory, tout est rentré dans l’ordre. Il a pu recevoir d’autres billets en échange, mais il explique qu’ils étaient « trop reconstitués ». « Ils ont donc dû faire l’objet d’une vérification approfondie. Une vérification de minimum dix jours ouvrables », ajoute Grégory. Plus de peur que de mal donc pour le maître de Sally, qui ne laissera plus jamais des billets à proximité de la truffe de son adorable chiot !