Il reçoit une amende pour mauvais stationnement dans une rue «qui n’existe pas»: «L’agent ne portait même pas son uniforme»

Il reçoit une amende pour mauvais stationnement dans une rue «qui n’existe pas»: «L’agent ne portait même pas son uniforme»
Belga / V. Lefour - photo d’illustration

Hitesh Pabari, un habitant de Harrow, à Londres, se bat depuis cinq mois contre son conseil communal. Il est remonté car il estime que l’agent qui a dressé son procès-verbal n’a pas respecté les règles de stationnement dans la capitale anglaise. Surtout, il prétend que la route mentionnée dans le P-V n’existe pas. Il a rassemblé tout un dossier de preuves, y compris les raisons pour lesquelles il estime qu’il n’aurait même pas dû recevoir un avis de stationnement payant, selon My London.

Il explique que « La dame (l’agent de stationnement), attendait derrière un arbre, hors de vue, pour pouvoir lui donner une amende avant qu’il ne la voie ». « On voit bien qu’elle était pressée parce qu’elle n’a pris qu’une seule photo de ma voiture, alors que d’habitude, pour une amende de stationnement, on prend des photos sous tous les angles », remarque Hitesch Pabari. Mais ce qui l’énerve particulièrement, c’est que l’agent « ne portait pas son uniforme », pourtant obligatoire.

Pas de nom officiel

En plus, la route inscrite dans le procès-verbal « n’existe pas », selon lui. Elle ne serait référenciée sur aucune carte. D’après The Mirror, La route est visible mais n’a pas de nom. Il s’agit d’une route sur laquelle il est possible de se garer, avec des doubles lignes jaunes, des panneaux de stationnement pour résidents, mais sans nom officiel, comme le relaient nos confrères de Sudinfo.

Ce n’est pas la première fois que le conseil communal de Harrow a affaire à Hitesch Pabari. En 2016, l’homme a insisté pendant huit mois pour obtenir un remboursement de 1,50 livre soit environ 1,70 euro, dans une autre affaire de stationnement. A l’époque, son argent était resté bloqué dans une machine délivrant des tickets de parking.