Il finit injustement en garde à vue alors qu’il voulait sa seconde dose du vaccin contre le coronavirus

Il finit injustement en garde à vue alors qu’il voulait sa seconde dose du vaccin contre le coronavirus
Belga / L. Claessen

Les faits se sont déroulés à Dijon, en France. Alors qu’il partait pour se faire vacciner ce mardi 27 juillet, un homme d’une cinquantaine d’années s’est retrouvé en garde à vue, accusé d’avoir tenté d’obtenir un pass sanitaire frauduleusement.

C’est au centre de vaccination du Zénith à Dijon que le Français s’est présenté afin de recevoir sa deuxième dose du vaccin contre le coronavirus. Mais selon les informations de France Bleu, cela ne s’est pas passé comme prévu puisqu’il s’est retrouvé au poste de police. Pour cause, son document qui attestait qu’il avait précédemment reçu sa première injection semblait frauduleux aux yeux du médecin qui devait le vacciner une seconde fois.

« Pas d’infraction »

Mais plus tard, la garde à vue du quinquagénaire a été levée car le document était bel et bien un vrai : « Les investigations ont permis de montrer qu’il n’y avait pas de faux document ni d’infraction donc logiquement la garde à vue a été levée », a expliqué Eric Mathais, procureur de la République de Dijon. Selon le procureur, « cette affaire est emblématique et montre bien la grande réactivité des différents services, entre le préfet, le procureur et les services de police ».

En attendant, on ignore si ce pauvre homme victime d’une erreur a pu recevoir sa deuxième dose de vaccin ou non.