Il affirme avoir été séduit par un dauphin: «Il y a quelque chose d’assez transcendant à faire l’amour avec un dauphin»

Il affirme avoir été séduit par un dauphin: «Il y a quelque chose d’assez transcendant à faire l’amour avec un dauphin»
Ph. Unsplash

L’amour a ses raisons que la raison ignore. Cet adage n’aura jamais été aussi vrai qu’en écoutant l’histoire de Malcolm Brenner. Car l’homme prétend avoir vécu une histoire d’amour avec un dauphin. Une idylle qui avait duré près de six mois avant que l’animal ne se suicide suite à leur séparation.

Selon ses dires, c’est le dauphin qui l’aurait séduit. « Il s’est positionné de manière à ce que je me frotte contre lui », raconte Malcolm au Sun. Au moment des faits, il n’était qu’un étudiant et il n’avait qu’un accès limité à la piscine de Dolly, le dauphin en question, pour le photographier. Il insiste bien sur cette version de l’histoire : c’est l’animal qui s’est approché de lui.

S’il a d’abord décliné les avances, il s’est ensuite demandé ce qu’il ferait face à une femme. À l’heure de fermeture du parc de Sarasota, Malcolm a donc profité d’un moment en tête à tête avec Dolly. « Il y a quelque chose d’assez transcendant à faire l’amour avec un dauphin. J’ai appelé cela une relation parce que c’était ce que c’était », explique-t-il.

Une fin tragique

L’histoire d’amour n’a cependant pas surmonté le transfert de Dolly dans un autre parc, suite à la fermeture de celui de Sarasota. Le dauphin est décédé neuf mois après avoir rencontré Malcolm, comme le relaient nos confrères de Sudinfo. Ce dernier affirme que l’animal s’est suicidé en arrêtant intentionnellement de respirer. Si la communauté scientifique débat actuellement de la capacité d’un dauphin à mourir volontairement, la mort de Dolly est la première considérée comme un « suicide » pour un animal aquatique.

Cette mort tragique aura bouleversé Malcom qui est tombée en dépression pendant plus de cinq ans.