Des étudiants surpris en train de tricher avec … des tongs connectées

Des étudiants surpris en train de tricher avec … des tongs connectées
AFP

En Inde, la triche aux examens est un véritable sport national. Il faut dire que les places dans les universités mais aussi sur le marché du travail sont limitées. Cela pousse les Indiens à tout faire pour réussir, même à tricher. Le problème est tel que même les bons élèves se mettent à tricher pour être sûr ne pas se retrouver derrière des tricheurs.

Des mafias de la triche

Ainsi, il existe en Inde des véritables « mafias de la triche » qui proposent des moyens de plus en plus perfectionnés pour tricher. La preuve avec ce vaste coup de filet qui a eu lieu fin septembre. Des milliers d’étudiants passaient un examen national pour tenter de devenir enseignant.

7.000  € la paire de tongs

Pour éviter la triche, les autorités avaient coupé Internet dans tout l’Etat du Rajasthan. Mais les professionnels de la triche avaient prévu le coup en concevant des tongs connectées, non pas via Wi-Fi mais via Bluetooth. Elles étaient vendues aux étudiants au prix faramineux 600.000 roupies, soit près de 7.000 €. Une somme folle déboursée par au moins 25 étudiants puisqu’ils ont été 25 à avoir été arrêtés pour triche sur jour-là.

Un médecin appelé pour trouver l’oreillette

« Les tongs étaient équipées d’une carte SIM et les candidats d’une petite oreillette Bluetooth bien cachée dans leurs oreilles. Dans un cas, nous avons dû faire appel à un médecin pour trouver l’oreillette, tellement elle était profondément implantée », a détaillé un policier.

Suite à cette découverte, des nouvelles mesures ont déjà été prises dans des centres d’examens indiens : non seulement, la connexion internet est coupée mais en plus, les étudiants doivent retirer leurs chaussures avant d’entrer dans la salle.