Comment un ado de 12 ans a gagné plus de 300.000 € durant ses vacances?

Comment un ado de 12 ans a gagné plus de 300.000 € durant ses vacances?
Ph. Benyamin Ahmed

Benyamin Ahmed est un petit génie de l’informatique. Depuis qu’il est tout petit, il est passionné par le travail de son père, qui est développeur web. Dès l’âge de 5 ans, ce garçon londonien a appris le codage. Sept ans plus tard, il a mis toutes ses connaissances à profit pour gagner de l’argent, beaucoup d’argent.

Il crée de l’art numérique

Depuis quelques mois, Benyamin suit avec beaucoup d’attention le développement de l’art numérique « NFT ». Ces trois lettres désignent les jetons non fongibles (non fungible tokens), équivalent numérique d’un titre de propriété associé à un objet virtuel, réputé inviolable. Depuis le début de l’année, cette technologie affole le marché de l’art avec des œuvres numériques qui se sont vendu plusieurs dizaines de millions de dollars.

Ces baleines pixelisées se sont arrachées

L’adolescent n’a pas passé un été comme les autres enfants de son âge. En effet, il a décidé de créer ses propres œuvres numériques. Benyamin a d’abord conçu une première collection de 40 petits personnages pixelisés, inspiré de Minecraft. Il les a mis en vente et ils se sont arrachés comme des petits pains. Devant ce succès inattendu, l’adolescent britannique a lancé une seconde collection bien plus importante. Cette fois, il a créé 3.350 petites baleines pixelisées.

Devenu riche en… ether

En seulement 9 heures, toutes les baleines ont trouvé preneur. Cela a rapporté 80 ethers (ou Ethereum en anglais) au jeune garçon. Une unité de cette cryptomonnaie similaire au Bitcoin s’échange actuellement contre 3.000 €. Rien que grâce à la vente de ses baleines, il a ainsi gagné 240.000 € en une seule journée. Depuis, ce montant ne cesse d’augmenter puisque le créateur touche une redevance de 2,5 % à chaque fois que l’une de ses œuvres numériques est revendue. Depuis, il a ainsi empoché 30 ethers de plus, soit 90.000 €.

Il n’a même pas de compte bancaire

Depuis le mois de juin, l’adolescent a ainsi gagné 330.000 €. Néanmoins, lui qui ne dispose pas encore de compte bancaire, ne compte pas échanger cette cryptomonnaie contre de l’argent. « Je prévois de garder tout mon ether et de ne pas le convertir en monnaie. C’est peut-être une preuve précoce qu’à l’avenir tout le monde n’aura peut-être pas besoin d’un compte bancaire et aura simplement une adresse ether et un portefeuille numérique », a expliqué Benyamin Ahmed à CNBC. En attendant, il ne compte pas s’arrêter là. Il prévoit déjà de créer une troisième collection d’avatars numériques.