Attirée par les objets, elle est en couple avec un lustre: «Il y a encore beaucoup d’incompréhension dans le monde»

Attirée par les objets, elle est en couple avec un lustre: «Il y a encore beaucoup d’incompréhension dans le monde»
Capture Truly

Amanda est originaire de Leeds, en Grande-Bretagne, et elle est attirée sexuellement par les objets inanimés. Elle a développé son orientation sexuelle lorsqu’elle était encore adolescente : « J’étais amoureuse d’une batterie quand j’avais 14 ans. Ensuite, des années plus tard, je suis tombée amoureuse du drapeau américain et de la statue de la Liberté », raconte-t-elle à Truly.

Amoureuse d’un lustre allemand

Aujourd’hui, Amanda entretient ce qu’elle qualifie de « relation » avec un lustre qu’elle a appelé Lumière : « Il est amusant et beau. Il a 100 ans. Il est symétrique. Je l’ai trouvé sur eBay, il était en Allemagne. Je suis tout de suite tombée amoureuse de son énergie et de ses ondes positives », peut-on lire sur Sudinfo.

La Britannique a déjà entretenu des relations avec deux hommes par le passé mais préfère sa relation avec Lumière. Elle n’est cependant pas fermée à l’idée de vivre une histoire d’amour avec un « humain » dans le futur.

« Les gens sont de plus en plus ouverts à la différence »

Elle souhaite briser le tabou autour de l’objetsexualité : « D’une manière générale, je pense qu’il y a encore beaucoup d’incompréhension dans le monde. Mais les gens sont de plus en plus ouverts à la différence. Il y a plus d’acceptations qu’avant, mais il y a certainement encore du travail à faire », a-t-elle déclaré.