Quelle alimentation pour combattre la déprime saisonnière?

Quelle alimentation pour combattre la déprime saisonnière?
Ph. Pexels

Novembre est à nos portes, et avec lui les journées sombres, les chutes de température et le retour de la pluie. Cette période peut avoir un impact sur notre humeur et notre énergie : humeur maussade, fatigue, difficultés de concentration…

Petit coup de blues ou grosse déprime, nous sommes nombreux à être affectés par le trouble affectif saisonnier, alias TAS. On a parfois tendance à l’oublier, mais notre cerveau et nos intestins sont connectés. Ainsi, quelques changements alimentaires peuvent aider à combattre les symptômes de la dépression saisonnière.

1. Faites le plein de vitamines

Notre alimentation joue un rôle majeur sur notre humeur. Avec les sombres mois d’automne et d’hiver, on manque cruellement de vitamines D. Il faut donc compenser le manque d’exposition à la lumière par nos aliments. Optez donc pour les aliments naturellement riches en vitamine D (par exemple les poissons gras comme le saumon, les œufs ou encore les champignons).

« Planifier quelques repas qui incorporent certains de ces ingrédients tout au long de la semaine peut vous aider à maintenir vos taux de vitamines à niveau », conseille le docteur Rupy dans les colonnes du Metro UK.

L’automne c’est aussi le moment idéal pour faire une petite cure supplémentaire de vitamines.

2. Évitez les aliments inflammatoires

« L’inflammation a un lien avec une mauvaise santé mentale », explique le Dr Rupy. Ce dernier conseille donc de supprimer les glucides raffinés, les aliments transformés (viande en particulier), les fritures et les produits laitiers.

« Vous pouvez remplacer les aliments qui favorisent l’inflammation par des aliments riches en polyphénols, notamment les pommes, le butternut, le chou frisé… Globalement, tous les fruits et légumes frais de saison », détaille le spécialiste.

« De plus, des graisses de bonne qualité et des ingrédients riches en oméga 3 peuvent avoir un effet anti-inflammatoire direct. Les noix et les graines sont d’excellents éléments à intégrer à votre alimentation. »

3. Testez le régime méditerranéen

« Des études ont démontré qu’un régime principalement méditerranéen peut avoir un effet protecteur sur notre humeur », poursuit le Dr Rupy. « En ce sens, des graisses de bonne qualité ou des aliments fermentés nourriront votre microbiote intestinal, et seront bénéfiques pour votre santé mentale et votre bien-être général. »

« Pour lutter contre le TAS, optez pour un régime complet, sans aliments transformés mais avec une variété d’ingrédients frais, colorés, riches en fibres et en graisses de qualité », conclut le médecin.