Le jeûne séquentiel, une vraie cure de jouvence : le Dr Saldmann nous en dévoile ses 10 bienfaits

Le jeûne séquentiel, une vraie cure de jouvence : le Dr Saldmann nous en dévoile ses 10 bienfaits

« Le jeûne séquentiel (déconseillé chez les enfants, adolescents, femmes enceintes et personnes atteintes d’hypoglycémie), on le retrouve dans tous les rituels anciens, toutes les cultures du monde », nous explique Frédéric Saldmann, qui vient de signer un livre dans lequel il explore les liens entre rites sacrés et santé.

Mais en quoi cela consiste, le jeûne séquentiel ? C’est bien simple : il s’agit de ne pas manger pendant 12 à 16 heures, autrement dit de sauter un repas par jour. Attention toutefois, il faut absolument continuer à boire et à s’hydrater.

Et selon le Dr Saldmann, cette pratique est ultra-bénéfique pour notre santé !

Dix bienfaits

« A chaque seconde, on produit 20 millions de cellules pour remplacer celles qui sont mortes. Mais le risque d’erreur de copie augmente avec l’âge, donnant lieu, par exemple, à des cancers », détaille le médecin. « Or, quand on pratique ce jeûne, on renforce l’ADN et il y a moins d’erreurs de copie. On lutte contre notre obsolescence programmée. »

Mais ce n’est pas tout ! Grâce au jeûne séquentiel, on laisse au corps le temps de se régénérer. Et cela apporte de nombreux autres bienfaits.

-> Boost du tonus

-> Boost de l’immunité

-> Boost de l’acuité cérébrale

-> Moins d’asthmes

-> Moins d’allergies

-> Moins de rhumatismes

-> Baisse de l’inflammation

-> Sécrétion de l’hormone de croissance antivieillissement

« C’est une véritable cure de jouvence ! », résume Frédéric Saldmann. « Et si on associe ce jeûne séquentiel à une restriction énergétique de 20%, on gagne 35% d’espérance de vie en plus. C’est génial ! »

Mais comment réduire cet apport énergétique ?

Le nutritionniste identifie plusieurs coupe-faim naturels pour garder la forme.

-> L’huile de sésame : « si on gonfle les joues avec de l’huile de sésame, que l’on recrache après trois minutes, on sature les récepteurs aux gras. On stimule le nerf vague qui provoque de la satiété, on a une bonne haleine et c’est bon pour les gencives », précise-t-il.

-> Le riz gluant : « Un autre exemple, c’est une recette géniale de gâteau de riz qui est très bon. La Muraille de Chine a été construite avec du riz gluant et de la chaux, c’est très solide. Et ce gâteau est composé de riz gluant, de produits laitier et d’épices. Quand on le prend, c’est comme un pavé dans l’estomac, on ne mange pas de la journée. »