Les festivaliers de Paradise City pourront rentrer chez eux en trains de nuit

Les festivaliers de Paradise City pourront rentrer chez eux en trains de nuit
Belga / M. Weynants

Les visiteurs se rendant à Bruxelles/Gand ou Malines/Anvers, deux axes ferroviaires très fréquentés, pourront réserver une place dans des trains spéciaux de nuit au départ de la gare de Vilvorde. L’aller en train régulier et le retour en train de nuit coûtent 15,40 euros et peuvent être réservés sur le site de la SNCB. Brussels Airport assurera un service continu et gratuit de navettes électriques entre la gare de Vilvorde et le site du festival, tandis que De Lijn fournira des bus supplémentaires la nuit pour accueillir le grand nombre de personnes qui arriveront après la clôture de l’événement.

En développant et en stimulant les services de transport public, Paradise City, qui se présente comme le festival de musique le plus vert de Belgique, vise à réduire le nombre de visiteurs se déplaçant en voiture de 59% à 40%, réduisant ainsi de 10% l’empreinte carbone totale du festival.

Complexe, mais bon pour la planète

L’organisation a travaillé durant quatre ans pour mettre en place ce système, par ailleurs soutenu par la Commission européenne. «C’était complexe de tout aménager avec les nombreux partenaires», explique l’organisateur Gilles De Decker. «Mais c’est une étape très importante dans notre démarche visant à organiser des festivals de la manière la plus écologique possible. Nous espérons pouvoir persuader d’autres festivals de prendre des initiatives similaires.»

Gilles De Decker espère convaincre 1.500 personnes de prendre le train lors de la prochaine édition du festival. Celui-ci accueille en moyenne 20.000 festivaliers, répartis sur trois jours.