Quelques conseils pour offrir une (plus) longue vie à vos collants

Quelques conseils pour offrir une (plus) longue vie à vos collants
Ph. Getty images

Combien de paires de collants avez-vous jeté après seulement une ou deux utilisations ? Si les marques tentent de proposer des modèles plus résistants, et plus durables, les collants demeurent polluants, ne serait-ce que pour leur très courte durée de vie… Et on ne parle pas du fait qu'ils finissent le plus souvent à la poubelle, au lieu d'être recyclés, se révélant a fortiori encore plus néfastes pour la planète. Pour réduire son impact, sans avoir à renoncer à cette pièce phare du dressing féminin, voici quelques gestes qui vous permettront de les faire durer (bien) plus longtemps.

Passage obligé au… frigo

Vous venez tout juste d'acheter cette nouvelle paire de collants qui vous faisait envie - et dont vous aviez (forcément) besoin - et n'attendez plus qu'une chose : la porter. La patience étant mère de toutes les vertus, il serait préférable de lui faire faire un détour au frigo, voire au congélateur, avant de l'exhiber au plus grand nombre. L'idée peut sembler farfelue, et pourtant… Le pouvoir du froid n'est plus à prouver, ni pour la peau, ni pour les collants, puisqu'il permettrait de rendre la fibre et la maille plus solides, et donc de rendre votre paire de collants plus résistante. Cela ne veut pas dire qu'elle pourra résister à tous les obstacles du quotidien, mais qu'elle sera bien moins sensible au moindre accroc.

Les enfiler… soigneusement

Dès la première utilisation - que dis-je le premier essayage - certains collants peuvent rendre l'âme. Il est donc nécessaire de prêter une attention particulière à cette étape délicate. Cela sous-entend bien évidemment de les enfiler soigneusement sans aucune bague - premier danger - ni d'ongle mal manucuré. On ne vous parle pas de vous faire une 'french' avant l'instant T, mais d'éviter qu'un ongle rongé, ou mal coupé, ne vienne abîmer votre paire de collants. A noter qu'il est impératif de commencer à les enfiler par les pieds, puis de les remonter sur chaque cuisse, avant de finir par les hanches. De cette façon, vous ne risquez pas de détériorer la fibre.

Attention aux accrocs !

Tout au long de la journée, vos collants seront soumis à divers obstacles : l'endroit où vous vous asseyez, le croisement de jambes - encore plus délicat si vous portez des talons - ou encore le frottement avec certaines de vos chaussures. Il n'est pas rare, soyons honnêtes, de finir la journée avec un trou au niveau des orteils. Pour remédier à ce problème, ne glissez pas vos collants directement dans vos bottines, bottes, et autres mocassins en cuir, privilégiez une chaussette qui permettra de protéger la fibre délicate de vos collants chéris.

Laque ou vernis, à vous de choisir

Malgré tous vos efforts, le pire est arrivé : vos collants ont filé, ou sont (légèrement) troués. Pour éviter d'empirer les choses, et stopper l'hémorragie, vaporisez de la laque ou déposez une goutte de vernis à ongles transparent sur la zone endommagée. Une action qui ne permettra pas de réparer les collants, mais de limiter les dégâts.

Ne pas négliger le recyclage

Vous avez tout fait, tout essayer, mais malgré tout vos collants sont arrivés en fin de vie. Rassurez-vous, cela arrive… même aux meilleures ! Il est toutefois indispensable de ne pas jeter vos collants usés à la poubelle, bien trop polluant, mais de privilégier le recyclage. Il existe moult bornes de collecte qui vous permettront de leur offrir une seconde vie, et ce sous différentes formes.