Économies d’énergie : les cols roulés, doudounes et cagoules font leur retour

Économies d’énergie : les cols roulés, doudounes et cagoules font leur retour
Ph. nicoletaionescu / Getty Images

En mars dernier, les plus grandes maisons de mode ont livré leurs tendances pour la saison automne-hiver 2022 à l'issue d'une Fashion Week placée sous le signe du renouveau et de l'optimisme. A la clé ? Une envie de légèreté, qui se traduisait alors par de la transparence, du cut-out, des mini-jupes, et des crop tops… Sept mois plus tard, à l'heure de la sobriété énergétique, ces inspirations ont de quoi faire frissonner, nécessitant un 'update' de rigueur pour ne pas être frigorifié au travail, comme dans votre nid douillet. A défaut d'œuvrer en faveur du style, ces économies d'énergie vont redorer le blason de pièces mode que l'on croyait pourtant bannies à vie de nos placards.

Le col roulé, tout un symbole

Tantôt raillé, tantôt adulé, le col roulé a connu son heure de gloire dans les années 1970, puis s'est contenté de quelques percées jusqu'aux années 2000. C'est sous la forme de sous-pull que le col roulé s'est alors distingué, avant de retomber aux oubliettes. S'il n'a pas vraiment disparu des radars, il n'a jamais été considéré comme une pièce mode synonyme de style, mais pourrait bien se révéler incontournable cet hiver, propulsé au rang de symbole de la sobriété énergétique.

Si vous n'aviez pas prévu d'investir dans un bon pull - ou sous-pull à col roulé - ne paniquez pas ! Nombreuses sont les marques qui se sont rapidement mises à la page pour proposer des modèles aussi stylés que pratiques pour affronter l'hiver - et la baisse du thermostat. En témoigne l'une des dernières communications de la marque Eric Bompard, spécialiste du cachemire, qui, avec beaucoup d'humour, clame : "Abandonnez la cravate pour le col roulé", montrant un homme installé sur un large fauteuil avec ledit col roulé remonté jusque sur le sommet du crâne. Maisons de luxe, comme marques et enseignes de prêt-à-porter, sont bel et bien prêtes à vous aider à préparer cet hiver si particulier.

Le retour de la doudoune sans manches

C'est un éternel recommencement… Il y a tout juste deux ans, entre deux confinements, la doudoune sans manches faisait, à notre grand regret, un retour inattendu. En cause ? La nécessité pour le public d'aérer fréquemment son logement, et ce en plein hiver, pour réduire le risque de propagation du Covid-19. Cette pièce réconfortante, mais toujours considérée comme ringarde, pourrait une nouvelle fois s'inviter dans nos armoires le temps d'une saison, ou deux. La donne a changé. Il ne s'agit plus d'ouvrir ses fenêtres pour renouveler l'air régulièrement, mais de limiter le chauffage. Le résultat est le même : la nécessité d'adopter des vêtements couvrants, chauds, et cocooning. A défaut de pouvoir travailler ou se relaxer, c'est selon, en doudoune oversize, sa version sans manches semble une nouvelle fois incontournable.

En 2020, Vincent Grégoire, tendanceur chez Nelly Rodi, préconisait de miser sur un look totalement décalé, et de détourner la doudoune sans manches, pour en faire une pièce ultra stylée. A porter de préférence avec des vêtements avec lesquels elle n'est pas censée être associée, comme une robe élégante, par exemple. Il est aussi possible de miser sur des couleurs plus flashy, ou des imprimés tendances, pour l'ériger au rang de star de la saison. Ou tout du moins… essayer. Et si vous n'envisagez pas de sauter le pas, vous pouvez toujours vous rabattre sur le poncho ou la cape, deux pièces d'extérieur qu'il est possible de garder à l'intérieur sans impression d'inconfort.

Miser sur les accessoires

On ne l'avoue pas en public, mais on a tous et toutes de grosses chaussettes bien chaudes que l'on se plait à ressortir durant les soirées les plus froides de l'hiver, une tasse de thé ou de chocolat chaud à la main. Il est fort possible que vous reproduisiez cette scène plus fréquemment cette année, la température intérieure n'excédant pas les 19 degrés, mais il est encore plus probable - ô joie - que vous en fassiez (aussi) profiter vos collègues de bureau. Veillez toutefois à opter pour des chaussettes décalées, type pulls de Noël, ou mieux encore, ornées de motifs tout en élégance, que vous fourrerez dans des bottes hautes tout aussi couvrantes.

Autre alternative : la cagoule, ou balaclava, qui par chance (ou pas) fait partie des accessoires incontournables de la saison automne-hiver 2022-2023. Givenchy, Balenciaga, ou encore Richard Quinn, comptent parmi les grandes maisons qui ont fait de la cagoule un indispensable de la garde-robe féminine et masculine. Une bonne raison, bien qu'un brin effrayante, de rester au chaud à la maison comme au travail. Et si vous considérez que c'est un poil too much, misez sur un simple bonnet bien emmitouflant, histoire de passer (plus) inaperçu. Avouez-le, on a tous un collègue, sobriété énergétique ou non, qui passe ses journées affublé d'un bonnet de ski, alors pourquoi pas vous ?