Connaissez-vous la «cobra haircut», cette nouvelle coupe qui fait le buzz sur TikTok?

Connaissez-vous la «cobra haircut», cette nouvelle coupe qui fait le buzz sur TikTok?
Captures d’écran TikTok

Qu’on se le dise, changer de tête en 2022 signifie avant tout vouloir embrasser la forme ou la crinière d’un animal apprécié – ou pas – du plus grand nombre. Après le wolf cut (la coupe loup), la butterfly haircut (la coupe papillon), et l’octopus haircut (la coupe poulpe), place à la cobra haircut qui, vous l’aurez compris, n’est autre que la coupe cobra. Non, vous n’êtes pas entré dans la quatrième dimension (quoique), mais bel et bien dans l’avènement d’un certain bestiaire dans le monde de la coiffure.

Revenons à nos cobras. La cobra haircut est sans conteste l’une des tendances capillaires de l’automne 2022, et on la doit à un grand nom de la coiffure new-yorkaise, le hair stylist Nunzio Saviano. Suivi par près de 300.000 abonnés sur TikTok, le coiffeur n’est pas avare en nouvelles coupes de cheveux en tout genre au point d’avoir lui-même érigé la coupe cobra au rang de star de la saison. Et pour cause, cette technique de dégradé entièrement dédiée aux cheveux longs permettrait d’obtenir du volume et du mouvement sans avoir à toucher à ses longueurs. De quoi ravir de nombreuses femmes à travers le monde.

Un dégradé nouvelle génération

Mais alors, quelle est donc la spécificité de cette nouvelle coupe de cheveux dont raffolent déjà les utilisateurs du réseau social chinois ? C’est simple, il s’agit de dégrader un maximum, et par couches de cheveux, pour enlever de la masse sans toucher aux longueurs, et ainsi amener de la légèreté – et donc du volume – à la chevelure. Une coupe idéale après la saison estivale pour redonner du pep’s à votre crinière.

Interrogé par Popsugar, le professionnel explique que le dégradé doit commencer à environ 5 cm sous le menton, puis être réalisé sur l’ensemble de la chevelure, toujours par couches, en suivant la forme de la tête. « Cette technique permet d’enlever du poids en bas sans donner l’impression que les cheveux sont fins, ce qui crée du corps et du mouvement », explique-t-il.

Quant au nom de cette nouvelle coupe de cheveux, il l’aurait défini en achevant sa besogne par un travail au fer à friser. C’est en réalisant de grosses boucles sur une longue chevelure que la ressemblance avec le fameux serpent l’aurait frappé. Il n’en fallait pas plus pour faire le buzz autour d’une nouvelle tendance beauté.