Voici les véritables raisons de l’absence de Rodrigo Beenkens à la Coupe du monde

Voici les véritables raisons de l’absence de Rodrigo Beenkens à la Coupe du monde
Belga image

En 2018, Rodrigo se trouvait aux côtés de Philippe Albert pour suivre l’intégralité du parcours des Diables rouges en Russie, qui s’était soldé par une incroyable troisième place, et des moments devenus cultes pour une bonne partie de la population, avec son lot de joies et de déceptions. Mais depuis, le plus Portugais des Belges n’avait plus été aux commentaires d’une compétition internationale.

Quelles sont les raisons de cette mise à l’écart ?

Selon nos confrères de Sudinfo, l’une des raisons pour lesquelles Rodrigo est mis sur la touche, c’est parce qu’il l’avait demandé. En 2020, le journaliste voit une génération belge dorée de vélo émerger et est motivé par le fait de commenter les exploits de Remco, Wout et autres Yves (Lampaert) ou Tiesj (Benoot). Malheureusement, Evenepoel est touché par une grave chute qui vient ruiner sa saison et donc, celle des Belges de façon plus générale. Rodrigo est donc finalement prêt à commenter l’Euro 2020, qui s’est déroulé avec un an de retard, mais on ne lui laisse plus cette chance. Qui plus est, il est désormais numéro 1 du vélo en Belgique et il est donc logique qu’il s’occupe d’un événement majeur comme le Tour de France. L’équipe a été remodelée et la coqueluche des fans des Diables ne fait plus partie du projet rédactionnel de la RTBF.

Toutefois, on aurait pu s’attendre à ce que Rodrigo fasse un dernier tournoi majeur cet hiver, puisque le vélo est mis sur pause depuis déjà quelques semaines. Mais le commentateur paie apparemment son discours anti-Martinez lors du huitième de finale face au Japon en 2018, même s’il avait fait son mea culpa. En outre, le sexagénaire paie ses mauvaises relations avec le reste de l’équipe, à commencer par son binôme Philippe Albert (une information qui reste à vérifier, ndlr). « C’est tout le contraire de Marc Delire qui, malgré un ego tout aussi grand, était un ambianceur au sein de la rédaction des Sports à la RTBF », précise-t-on à titre de comparaison.

Du côté de la RTBF, on répond à tous ces bruits de couloirs avec un communiqué qui ne nous en apprendra pas beaucoup plus sur le fond du problème. « Dans l’évolution de sa ligne éditoriale, la RTBF attend de ses commentateurs qu’ils endossent la responsabilité globale des disciplines qu’ils couvrent. C’est le cas de Rodrigo Beenkens  : en cyclisme, il est une référence de renom, sur le plan belge comme international. C’est pour cette raison qu’il se focalise désormais à 100 % sur le vélo, avec une multitude de projets sur la table. Avec l’émergence de champions comme Remco Evenepoel ou Wout van Aert, les années qui arrivent s’annoncent fastes pour le cyclisme belge », explique le chef des Sports Benoit Delhauteur.

Dernière information de Sudinfo, et pas des moindres : Rodrigo avait demandé d’être candidat à la présentation des matchs au Qatar, ce qui lui a été refusé.