Pourquoi ne fêterons-nous pas l’Épiphanie le 6 janvier cette année?

Pourquoi ne fêterons-nous pas l’Épiphanie le 6 janvier cette année?
Belga image

On l’oublierait presque, mais l’Épiphanie est une fête chrétienne. Elle célèbre l’arrivée des trois rois Mages, à Bethléem, douze jours après la naissance du Christ. Elle a donc généralement lieu le 6 janvier. Mais cette année, il faudra attendre jusqu’au 8 janvier. On vous explique pourquoi.

Pourquoi le 8 janvier ?

Jusque dans les années 1960, l’Épiphanie était un jour férié qui tombait le 6 janvier. Mais le Vatican II (1962-1965) a décidé qu’on la célébrerait le premier dimanche qui suit le 1er janvier, comme l’explique Nadine Cretin, historienne des fêtes spécialisée en anthropologie religieuse, à nos confrères de l’Express. Cette année, le premier dimanche après le 1er janvier tombe le 8 janvier. On ne dégustera donc pas notre galette à la frangipane le 6 mais bien le 8 janvier cette année.

Pourquoi une galette ?

La galette proviendrait des Saturnales, des festivités romaines dédiées au dieu Saturne. Elles avaient lieu au moment du solstice d’hiver. Selon l’historienne, tout serait parti d’une tradition d’échange de rôles entre maîtres et esclaves. Elle voulait que l’on glisse une fève dans un gâteau pour désigner le « Prince des Saturnales » qui voyait tous ses vœux être exaucés pendant une journée. Pourquoi une fève ? Simplement parce qu’il s’agit du premier légume qui pousse au printemps. Symbole de fécondité, elle était idéale par sa taille et sa forme. Ni trop petite pour être avalée, ni trop grande pour être trop visible, elle pouvait facilement être dissimulée dans le gâteau.

De petit légume à figurine en céramique

L’Église française s’est approprié cette tradition au XIVe siècle et au fil du temps la fève a évolué. De petit légume, elle est passée à pièce d’argent, voire d’or pour les plus riches. En 1875, apparaissent les fèves en porcelaine, explique Nadine Cretin. Les fèves en plastique les remplaceront à partir des années 60. Aujourd’hui, la majorité des fèves sont en céramique. Pour ce qui est de la forme, elle a, elle aussi, bien évolué. De bébés emmaillotés, signe de fécondité, les fèves sont devenues des figurines en formes d’animaux et de petits santons. On retrouve aujourd’hui toutes sortes de fèves qui ont pour la plupart perdu tout aspect religieux !

Toute l’actu est à retrouver sur Metrotime.be