Vous n’êtes plus satisfait de votre travail? Voici comment le dire à votre patron!

Vous n’êtes plus satisfait de votre travail? Voici comment le dire à votre patron!
Ph. Unsplash

Une enquête menée par le cabinet international de recrutement Robert Walters a révélé que 94 % des employeurs souhaitent que leurs employés signalent toute insatisfaction liée à leur travail. Mais dans la pratique, cela se produit beaucoup moins souvent. La plupart des salariés mettent donc leur employeur devant le fait accompli : j’ai trouvé un nouvel emploi et je pars. Annoncer à l’avance que l’on cherche un nouveau défi est dans la plupart des cas vécu comme compliqué, voire intimidant.

Seuls un peu plus de quatre employés sur dix (42 %) disent honnêtement à leur responsable qu’ils pensent à partir. Certains le font par respect pour leur employeur actuel, ou pour éviter que celui-ci n’ait des problèmes après leur départ, tandis que d’autres voient dans cette conversation un moyen de forcer une promotion.

Une conversation qui peut être difficile

De nombreux employés craignent que le fait de parler de problèmes avec ou au travail ait des conséquences négatives. Peut-être seront-ils négligés par leur manager pour des projets intéressants. En outre, de nombreux professionnels trouvent tout simplement difficile de partager un retour d’information ou une critique constructive avec leurs responsables.

En même temps, les managers qui sont conscients de l’existence d’employés mécontents ne lancent pas toujours eux-mêmes la discussion. Ils craignent, par exemple, que les relations avec les collègues ou l’ambiance dans le service n’en pâtissent. Et pourtant : avoir une conversation difficile, mais honnête, peut être bénéfique pour les deux parties. Après tout, les employeurs savent que trouver, embaucher et former du nouveau personnel est un processus long et coûteux. En outre, un employé mécontent a peu de chances d’être au maximum de sa productivité dans la période précédant son départ.

Comment parler à votre patron ?

Pour commencer, soyez ouvert et honnête sur les raisons pour lesquelles vous n’êtes pas heureux dans votre travail. Deux des raisons les plus courantes sont le manque de possibilités d’évolution de carrière et un salaire trop bas. Le sentiment d’être sous-estimé, le manque de défis ou l’inadéquation avec la culture de l’entreprise sont également souvent mentionnés.

Trouvez des arguments rationnels expliquant pourquoi les choses devraient être différentes à vos yeux. Si un salaire plus élevé convient à votre fonction, il existe des outils, comme l’outil d’enquête sur les salaires de Robert Walters, pour découvrir ce que gagnent en moyenne les autres professionnels dans votre position. Le manque de possibilités d’évolution de carrière vous dérange-t-il ? Avec votre responsable, vous pouvez réfléchir à de nouveaux objectifs et créer un plan de carrière étape par étape. Mais n’oubliez pas : restez toujours professionnel et calme. Avant tout, soyez clair. Avant de commencer l’entretien, déterminez exactement ce que vous voulez changer et comment vous pensez que cela devrait être fait.

Un entretien de sortie

Même si vous et votre employeur avez les meilleures intentions, il arrive que vous ne puissiez pas vous entendre. Dans ce cas, organisez un entretien de sortie. Les employeurs peuvent alors se faire une idée plus précise de la manière dont les employés – qui peuvent désormais s’exprimer plus librement – vivent la culture et les processus de l’entreprise. Les employés peuvent réfléchir à ce qu’ils n’ont pas apprécié ou à ce qui leur a manqué dans cet emploi et ainsi mieux savoir ce qu’ils recherchent dans un nouvel emploi.