Vous êtes face à un stress ou un changement au travail? Cette méthode est faite pour vous!

Vous êtes face à un stress ou un changement au travail? Cette méthode est faite pour vous!
Ph. Unsplash

Ces derniers mois, la pandémie de coronavirus et l’évolution rapide du monde du travail l’ont mise à rude épreuve : notre faculté d’adaptation, ou adaptabilité. C’est d’ailleurs un atout de plus en plus recherché sur le marché de l’emploi. Et renforcer cette aptitude peut nous aider à faire face en cas de coup dur dans notre parcours professionnel.

L’adaptabilité, c’est cette capacité que l’on a à évoluer dans un contexte changeant, afin de répondre aux événements inattendus ou à de nouveaux besoins. Et ce n’est pas seulement un avantage pour l’employeur. En effet, développer ses facultés d’adaptation nous permet aussi de traverser les périodes de changement en toute confiance. Et quand on est mieux préparés à faire face aux évolutions, c’est notre sentiment général de bien-être au travail que l’on améliore.

Concrètement, c’est quoi l’adaptabilité ?

L’adaptabilité, ce n’est pas simplement survivre au changement : c’est s’y préparer activement, et même prôner le changement. C’est élargir votre spectre de compétences pour être en mesure de répondre aux besoins émergents. « L’adaptabilité, ça veut dire que vous avez fait plus que surmonter simplement une évolution. Ça signifie qu’elle vous a permis de prospérer et de vous épanouir », résume auprès de la BBC Jacqueline Brassey de McKinsey, le célèbre cabinet de conseil en stratégie.

Autrement dit : anticiper les évolutions, prendre les choses en main et développer de nouvelles techniques pour répondre aux défis de demain. « Non seulement l’adaptabilité nous évite d’être dépassés, mais ça nous encourage aussi à être créatifs, et donc à pouvoir saisir les opportunités au milieu du chaos », poursuit Jacqueline Brassey.

Comment la renforcer ?

L’adaptabilité, c’est comme un muscle : si l’on s’est entraîné, on sera prêt à réagir plus facilement en cas d’événement inattendu ou de coup dur. Selon l’experte, chacun est en mesure de développer ses capacités d’adaptation. Pour ce faire, elle nous conseille deux techniques.

1. Rompre avec ses habitudes. Changer d’état d’esprit, en passant à une mentalité « d’apprentissage ». Concrètement, il s’agit d’interroger sa pratique pour la faire évoluer. Par exemple, si vous avez l’habitude de gérer une tâche de la même manière depuis des années, demandez-vous comment vous pourriez faire autrement. Soyez curieux, testez d’autres approches, incorporez de nouveaux éléments à votre routine. Autre exemple : si vous haïssez être responsable des présentations clients, portez-vous volontaire pour assurer la prochaine.

2. Adopter un état d’esprit orienté vers la croissance. C’est-à-dire, être convaincu que nos capacités peuvent se développer avec le temps. N’attendez pas que le changement vous soit imposé mais sortez de votre zone de confort, conseille la spécialiste. Lancez-vous dans une tâche que vous estimiez trop difficile, ou dans un domaine que vous ne maîtrisiez pas. Cherchez de nouvelles méthodes et voyez comment elles fonctionnent.

Selon une recherche du cabinet McKinsey, développer son adaptabilité apporte de véritables bénéfices aux travailleurs : facilités d’apprentissage, moins de stress, plus d’empathie et de confiance en soi. En conséquence : une amélioration générale et significative du niveau de bien-être au travail.