Qu’est-ce que le «Act Your Wage»?

Qu’est-ce que le «Act Your Wage»?
Ph. urbazon / Getty Images

Faire uniquement et strictement ce pour quoi on est payé. Pas plus. C’est sur ce principe que repose la tendance du « Act Your Wage » qui fait fureur sur TikTok depuis plusieurs semaines. La preuve, le hashtag #actyourwage comptabilise plus de 110 millions de vues sur le réseau social préféré des nouvelles générations.

Pourtant, ce concept n’a rien de nouveau. Selon Business Insider, il aurait été utilisé pour la première fois en 2020 dans une vidéo de la TikTokeuse @stephhannes. Cette Américaine de 27 ans y parle de sa vie professionnelle et des déconvenues auxquelles elle est confrontée au quotidien. « Parfois, je dois me rappeler d’agir conformément à mon salaire. Comme si j’en ai trop fait au travail, je me dis : ‘Stéphanie, va t’asseoir dans les toilettes et ‘scrolle’ sur ton téléphone pendant 25 minutes’ », explique-t-elle, ajoutant qu’elle ne touche que 7,25 $ par heure.

Décalage entre poste et rémunération

La publication est rapidement devenue virale. Elle a depuis inspiré de multiples vidéos, où des jeunes actifs expliquent, non sans humour, les raisons qui les poussent à faire ce pour quoi ils sont payés, et pas plus. Sarai Marie, une Américaine suivie par 2,1 millions d’abonnés sur TikTok, le fait au travers du personnage fictif de Veronica. Elle se met en scène en train d’expliquer à sa patronne qu’elle ne participera pas à la réunion de 18h30 parce qu’elle a lieu en dehors de ses horaires de bureau, ou encore qu’elle ne veut pas ramener du travail à la maison pour pouvoir profiter de sa vie de famille.

Les adeptes du « Act Your Wage » n’y voient pas un manque d’investissement, mais plutôt une façon d’illustrer le décalage entre leur fiche de poste à rallonge et leur rémunération. Surtout que la crise du coût de la vie pousse de nombreux employés à s’intéresser de plus près à leur pouvoir d’achat, et donc à leur rémunération.

Une perte de motivation

À cela s’ajoute le spectre de l’épuisement professionnel, ou « brown out ». Beaucoup de salariés ont la sensation d’une charge de travail insurmontable, à l’heure où leurs capacités cognitives sont mises à mal par les mails de plus en plus nombreux, les notifications incessantes et les réunions à gogo. Tous ces facteurs de déconcentration nous poussent à fournir plus d’efforts pour obtenir la même récompense, et donc à perdre en motivation.

Les jeunes générations pourraient être les plus concernées par ce phénomène étant donné que les employeurs attendent souvent d’elles qu’elles pallient leur manque d’expérience en s’investissant encore plus dans leur vie professionnelle.

Les revendications au cœur du mouvement « Act Your Wage » font penser à celles de la démission silencieuse (« quiet quitting »). Ce phénomène, né lui aussi sur TikTok, consiste à respecter à la lettre son contrat de travail. Mais certains lui trouvent une connotation négative, contrairement à l’expression « Act Your Wage ». « Regardez votre fiche de poste et le détail de vos missions. Et tenez-vous en. Si vous ne voulez pas être promu ou si vous voulez commencer à chercher un autre emploi et que vous êtes stressé, ne faites pas plus que ce qui est attendu de vous dans votre fiche du poste », affirme Maddie Machado, une coach professionnelle qui publie des vidéos sur le monde du travail sur le réseau.