Que faire si votre formation ne correspond pas à l’emploi de vos rêves?

Que faire si votre formation ne correspond pas à l’emploi de vos rêves?
Ph. Pexels

Peut-on postuler à un emploi qui ne correspond pas tout à fait à notre formation ? C’est bien sûr possible. Le spécialiste du recrutement Walters People livre quelques précieux conseils pour faire cela dans les règles de l’art.

Restez réaliste

Tout d’abord, il est très important de rester réaliste. Il est logique que vous ne puissiez pas travailler comme ingénieur, avocat ou infirmier si vous n’avez pas reçu la formation appropriée. Il s’agit de professions qui exigent vraiment des connaissances et des compétences spécifiques. Si vous ne les avez pas, postuler un emploi est une perte de temps. Non seulement pour vous, mais aussi pour l’employeur. Il est donc préférable de ne pas le faire. Rêvez-vous de travailler dans un emploi aussi « spécifique » ? Il n’y a alors pas d’autre option que de compléter ou de commencer la formation appropriée.

Comparez

Heureusement, il existe aussi certains profils qui peuvent réussir à occuper plusieurs postes. Pensez, par exemple, aux spécialistes du marketing ou aux professionnels ayant une formation en comptabilité. Pour avoir une chance de décrocher l’emploi pour lequel vous n’êtes pas qualifié à première vue (parce que vous n’avez pas le diplôme requis, par exemple), il est préférable de comparer votre propre profil avec le profil recherché. Vous découvrirez ainsi ce que l’on attend de vous et les exigences auxquelles vous répondez ou non. Faites une liste des choses dont vous êtes sûr qu’elles dépasseront vos capacités. Dans chaque cas, écrivez ce que vous êtes prêt ou capable de faire pour acquérir ces compétences particulières.

Examinez ensuite les points forts que vous pouvez utiliser pour compenser les exigences que vous ne remplissez pas. Vous n’avez peut-être pas le diplôme requis pour un emploi spécifique, mais vous avez acquis de nombreuses connaissances et expériences dans le cadre d’un emploi précédent ou d’un hobby ? Il est préférable d’ajouter cela à votre liste également. Considérez-le comme une sorte d’analyse à partir de laquelle vous pouvez déduire si vous avez une chance d’obtenir le poste.

Adaptez votre lettre de motivation

Une fois que vous avez fait cette analyse et que vous êtes convaincu de vouloir postuler, vous avez intérêt à vous mettre en valeur. Veillez donc à adapter votre CV et votre lettre de motivation en fonction du poste auquel vous postulez. Il est très important qu’ils soient particulièrement convaincants, car vous serez désavantagé par rapport aux autres candidats qui ont suivi la formation appropriée. Lisez donc attentivement les critères nécessaires et indiquez clairement si vous les remplissez.

Essayez ensuite de vous concentrer au maximum sur vos points forts et vos compétences et le moins possible sur votre formation. Donnez des exemples concrets pour renforcer vos points forts. Il peut s’agir d’un projet réalisé dans le cadre d’un emploi précédent dont vous êtes très fier, ou peut-être pouvez-vous donner comme référence votre ancien responsable. Malgré un niveau de formation différent, vous avez sans doute de nombreuses qualités. C’est à vous de les faire ressortir clairement.

Anticipez

Si vous êtes invité à un entretien d’embauche, c’est déjà un bon signe. Cela signifie que l’employeur veut vous donner une chance de vous « défendre ». Mais ne partez pas du principe que c’est déjà gagné, car on vous posera de nombreuses questions sur la raison de votre candidature et sur votre formation. Anticipez cela en préparant minutieusement vos réponses. Si le recruteur vous demande d’expliquer pourquoi vous pensez avoir une chance pour le poste, expliquez à nouveau que vous savez que vous n’avez pas le niveau d’études requis, mais que vous pensez que c’est exactement ce que montre votre motivation. Très souvent, cette motivation est ce qui peut faire la différence.

Ne mentez pas

Enfin, n’ayez pas peur de « bluffer » un peu, indique Walters People. Par exemple, vous pouvez confirmer que vous n’avez pas reçu la bonne formation, mais ajoutez également que vous avez beaucoup appris par d’autres moyens et le montrer par des exemples concrets. Mais n’oubliez pas : il est absolument interdit de mentir pendant un entretien d’embauche. Si vos mensonges sont révélés, non seulement votre réputation est ruinée, mais aussi vos chances de décrocher l’emploi de vos rêves.