Les étonnants conseils de Jeff Bezos pour faire une bonne réunion

Les étonnants conseils de Jeff Bezos pour faire une bonne réunion

Début février, Jeff Bezos, fondateur et CEO d'Amazon, a annoncé qu'il allait renoncer à ses fonctions dirigeantes au cours de l'année. Le multimilliardaire, au coude à coude pour le titre d'homme le plus riche du monde avec le patron de Tesla Elon Musk, a indiqué qu'il comptait se consacrer à des causes philanthropiques, à l'espace et au Washington Post, le journal américain qu'il a racheté.

Jeff Bezos n'est pas devenu l'un des hommes les plus riches du monde par hasard. Pour faire grandir Amazon et diriger plus d'un million de salariés dans le monde, l'homme d'affaires a utilisé des techniques de management efficaces mais également impitoyables. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il a été élu «?pire patron du monde?» en 2014 par la Confédération internationale du travail.

Néanmoins, Jeff Bezos appliquait dans sa vie quotidienne quelques principes intéressants pour prendre les meilleures décisions, notamment lors des réunions. Il y a peu de chances que ces conseils vous rendent multimilliardaire mais en voici quelques-uns qui pourraient vous être utiles?!

L'importance du matin

Tout d'abord, Jeff Bezos a toujours été d'accord avec le célèbre proverbe «?le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt?». Pour le patron d'Amazon, une bonne journée est une journée qui commence tôt. «?Je me couche tôt, je me lève tôt, j'aime bien prendre mon temps le matin?», expliquait-il en 2018 dans une conférence donnée à l'Economic Club de Washington. Cela lui permet notamment de commencer la journée en lisant le journal, en buvant un café et en déjeunant avec sa famille.

Cela ne l'empêche pourtant pas de dormir au moins 8 heures par nuit. Ce temps de sommeil est très important pour lui. «?Je pense mieux, j'ai plus d'énergie, mon humeur est meilleure?», confiait Jeff Bezos devant 1.500 invités. Il n'a jamais été partisan des journées de 16 heures de travail pour travailler le plus possible. «?Si je prends trois bonnes décisions par jour, cela suffit?», a-t-il toujours asséné.

Vous en avez marre d'enchaîner les réunions?? Eh bien, votre entreprise devrait peut-être appliquer les principes de Jeff Bezos en la matière. L'Américain a toujours appliqué une règle qui lui est chère?: ne jamais organiser une réunion importante après le repas de midi. Pour Jeff Bezos, les réunions lors desquelles des décisions importantes doivent être prises doivent avoir lieu entre 10h et 12h. De la même façon, il a toujours renoncé à prendre une décision cruciale après 17h, préférant dormir dessus et la reporter au lendemain matin.

La règle des deux pizzas

Plus surprenant, Jeff Bezos a toujours privilégié l'étonnante «?règle des deux pizzas?». Le principe est simple et visiblement diablement efficace. Il estime que pour qu'une réunion soit bonne et productive, il faut que deux pizzas suffisent pour sustenter tous les participants autour de la table. Concrètement, il ne doit pas y avoir plus de huit personnes qui participent à une réunion importante.

Un début en silence

Toujours dans le cadre de réunions, Jeff Bezos appliquait un principe qui avait le don de déstabiliser les nouveaux employés. Après avoir constaté que trop souvent aussi bien le présentateur que les participants ne maîtrisaient pas assez le sujet, il a mis en place le principe du «?Silent Start?». Cela signifie qu'une bonne réunion comme par … du silence. Avant de commencer à discuter, les participants reçoivent un récapitulatif de maximum six pages préparé par l'organisateur de la réunion. Dans le silence le plus total, tout le monde commence par lire attentivement ce mémo pendant 20 minutes, maximum une demi-heure. Ce qui peut paraître comme une perte de temps serait en réalité très efficace. En effet, cela permet aux participants de bien étudier le contenu, de le comprendre et de préparer d'éventuelles questions. Parallèlement, la rédaction de ce mémo demande à celui qui fait la réunion de parfaitement maîtriser et synthétiser son sujet. Cette méthode a déstabilisé pas mal de nouveaux cadres chez Amazon. Pourtant, il semblerait qu'elle portait ses fruits.

Pas de PowerPoint

Enfin, Jeff Bezos détestait les présentations PowerPoint. En 2004, il avait d'ailleurs décidé de purement et simplement interdire les PowerPoint au sein d'Amazon. «?Les présentations de type PowerPoint autorisent parfois de faire l'impasse sur certaines idées, d'aplanir les niveaux d'importance et d'ignorer le fait que les idées soient interconnectées. Il est plus dur d'écrire un mémo de quatre pages qu'un PowerPoint de 20 pages?», indiquait Jeff Bezos pour justifier cette décision.