Les Belges délaissent le paiement en espèces

Les Belges délaissent le paiement en espèces
Belga / N. Maeterlinck

Une étude réalisée par divers organismes financiers, en collaboration avec la VUB, s'est penchée sur les habitudes et préférences des Belges en matière de paiement. Elle révèle que payer sans contact a gagné en popularité dans toutes les tranches d'âge, à la faveur de la crise sanitaire. Ainsi, sept répondants sur dix déclarent être familiarisés avec ce mode de paiement en 2021, alors qu'ils n'étaient que 47% en 2020 et un tiers en 2019. Ce sont surtout les 65-74 ans qui semblent attirés par cette façon de payer, 76% d'entre eux l'ayant utilisée au moins une fois en 2021, contre seulement 36% un an auparavant. La carte sans contact est le moyen de paiement préféré de 36% des sondés (contre 16% en 2020) tandis que 37% préfèrent encore insérer leur carte dans le terminal (contre 60% il y a un an).

Payer avec son smartphone en magasin gagne aussi en popularité, mais de façon moins marquée. Ainsi, 35% des sondés ont déjà payé au moins une fois avec leur téléphone, contre 30% l'an dernier. Cette fois, ce sont les plus jeunes qui sont les plus séduits. Chez les 16-24 ans, c'est même devenu le moyen de paiement préféré pour 25% d'entre eux.

Le cash abandonné

Les espèces sont, elles, complètement délaissées, quel que soit l'âge du répondant: seuls 13 à 16% des sondés préfèrent payer en argent liquide. La baisse de popularité de ce moyen de paiement est la plus marquée chez les plus jeunes et les plus âgés. Les moins séduits par le cash sont les 65-74 ans, dont seuls 9% préfèrent payer en liquide. Pour Febelfin, ceci peut s'expliquer par la crise sanitaire, les plus âgés étant plus vulnérables aux virus, ils ont « manifestement commencé à éviter l'argent liquide ».

Forcément, les Belges se baladent avec moins d'argent en poche. Six pour cent des sondés n'ont jamais d'argent liquide sur eux et 42% n'ont pas plus de 20 euros. En moyenne, les portefeuilles des Belges contenaient 55,60 euros en cash en 2021, contre 61,20 euros avant la pandémie. Le nombre de paiements en espèces a chuté de 39% en un an.