Le nombre de pertes d’emplois augmente en 2022

Le nombre de pertes d’emplois augmente en 2022
Ph. Pexels

Par contre, les données de l’année dernière sont plus positives qu’en 2019 (28.107 emplois) et qu’en 2020 (23.022 emplois). Pour rappel, l’année 2020 a été marquée par l’arrivée fulgurante du coronavirus.

Toutefois, en 2022, le nombre de jobs disparus a progressé dans trois secteurs d’activité par rapport à 2019 avant que la Covid-19 ne fasse vaciller l’économie. Dans les transports et entreposage, il est passé de 1.320 en 2019 à 1.705 en 2022. Dans le domaine de l’agriculture et la pêche, il a évolué de 169 à 185. En ce qui concerne les activités spécialisées, scientifiques et techniques, il était de 1.411 en 2019 pour 1.423 en 2022.

La Flandre fortement touchée

Au niveau des régions, c’est la Flandre qui a payé le plus lourd tribut l’an dernier (12.091 emplois perdus) devant la Wallonie (6.043) et Bruxelles (4.266). Ce qui reste logique au regard du développement économique de chaque territoire et conforme aux périodes précédemment analysées par Statbel. Par ailleurs, les trois régions ont connu une saignée moins importante qu’en 2019.

Les petites entreprises dans le dur

En moyenne, le nombre d’emplois disparus par faillite l’an passé est de 2,42. Il s’agit du plus faible ratio enregistré sur toute la période 2012-2022. Cela signifie que de plus petites entreprises sont tombées en faillite en 2022 en comparaison aux autres années.

Il convient de préciser que plusieurs mesures publiques ont atténué les effets des crises de la Covid-19 et de l’énergie sur le nombre de faillites prononcées depuis le mois de mars 2020.