La qualité du sommeil impacte les ambitions professionnelles des femmes

La qualité du sommeil impacte les ambitions professionnelles des femmes
Ph. ETX Daily Up Studio

Le monde appartient à celles qui dorment bien. Selon une étude de l’Université de l’État de Washington, la qualité du sommeil aurait une influence sur les ambitions professionnelles des femmes. Leurs résultats sont publiés dans la revue Sex Roles.

Pour mener à bien leurs recherches, les spécialistes ont interrogé 135 salariés à temps plein pendant deux semaines. Les experts ont soumis les volontaires à deux questionnaires par jour, le midi et le soir. Les questions portaient sur la qualité du sommeil de la veille, leur humeur et leur volonté de prendre de nouvelles responsabilités dans leur emploi. Cela a permis de recueillir plus de 2.200 observations.

Un fossé entre hommes et femmes

Selon l’étude, le manque de sommeil se retrouve chez tous les sondés, indépendamment de leur sexe. La vraie surprise réside sur les effets provoqués par un mauvais sommeil sur la recherche de la réussite professionnelle. « Les femmes ont plus souvent signalé une baisse de leurs intentions de rechercher un meilleur statut au travail les jours suivant une nuit de mauvais sommeil », présente l’étude dans un communiqué publié sur Science Daily. Chose qui n’arrive pas avec les hommes.

Pour expliquer cette différence entre les hommes et les femmes, les chercheurs avancent « une plus grande réactivité émotionnelle et moins de régulation que les hommes », ainsi que des stéréotypes culturels présentant les femmes comme plus émotives que les hommes. Au contraire, les stéréotypes présentent les hommes comme plus ambitieux dans la réussite professionnelle que leur pendant féminin.

Bonne nouvelle ?

« Lorsque les femmes passent une bonne nuit de sommeil et que leur humeur est stimulée, elles sont plus susceptibles d’être orientées dans leurs intentions quotidiennes vers l’obtention d’un statut et de responsabilités au travail » explique Leah Sheppard, professeure agrégée au Carson College of Business de la WSU.

Ces résultats sont, selon elle, une bonne nouvelle, les femmes pouvant influer sur la qualité de leur sommeil et la gestion de leurs émotions avec des activités telles que la méditation. « Il y a beaucoup de choses que n’importe qui peut faire pour avoir une meilleure nuit de sommeil et réguler l’humeur en général », conclut la spécialiste.