Des jobs à décrocher dans les secteurs porteurs de la chimie et des biotechs

Des jobs à décrocher dans les secteurs porteurs de la chimie et des biotechs

L'occasion pour de nombreux demandeurs d'emploi de découvrir quelque 300 offres d'emploi et de stage à pourvoir dans plus de 20 entreprises du secteur en Wallonie et à Bruxelles qui innovent constamment pour relever les défis sociaux, économiques et environnementaux. Sur la plateforme www.jobdays-chimiebiotechpharma.be, les candidats peuvent consulter les 300 offres d'emploi et de stage de 22 entreprises, y postuler en ligne, solliciter des entretiens et dialoguer en direct avec les recruteurs. Les internautes qui souhaitent mieux connaître les entreprises du secteur et son écosystème, découvrir les formations et obtenir des conseils RH, ont aussi l'opportunité de participer à des conférences thématiques durant toute la durée du salon.

Les profils recherchés à l'occasion de ces Jobdays axés sur l'innovation et la production sont variés : opérateurs de production, techniciens, spécialistes du contrôle de qualité, gestionnaires de projet, middle managers,… Il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux d'études : depuis les diplômés STEM (Science, Technology, Engineering, Mathematics) de l'enseignement secondaire supérieur, en passant par les détenteurs d'un bachelier technique ou scientifique jusqu'aux titulaires d'un master ou post-doctorat. De plus, un poste sur cinq ne nécessite pas d'expérience professionnelle préalable. Les entreprises du secteur cherchent avant tout des talents motivés et curieux qui ont soif d'apprendre. En 2019, l'emploi dans l'industrie chimique, des matières plastiques et des sciences de la vie s'élevait à plus de 30.000 personnes en Wallonie et à Bruxelles.

« Ces Jobdays sectoriels sont organisés par essenscia Wallonie-Bruxelles dans le cadre de son Masterplan Talents qui doit répondre à un triple défi : le défi de la croissance –il faut trouver les talents pour permettre aux entreprises de réussir le développement de leurs activités chez nous– , celui de la démographie –il faut pourvoir au remplacement des départs à la pension de nombreux travailleurs plus âgés– , et enfin le défi technologique – il faut préparer les générations actuelles et à venir à travailler dans une industrie du futur », a déclaré Frédéric Druck, administrateur délégué d'essenscia Wallonie-Bruxelles.

L'initiative est soutenue par les Ministres de l'emploi en Wallonie et à Bruxelles et les services d'aide à l'emploi régionaux.