Elections 2018: Pour le PTB, "lundi matin s'ouvre une nouvelle séquence"

Elections 2018: Pour le PTB, "lundi matin s'ouvre une nouvelle séquence"

Selon son président Peter Mertens, le PTB est ainsi passé de 50 à 156 élus locaux. En Région bruxelloise, le parti compte désormais 36 élus dans 7 communes, contre 2 élus dans 2 communes il y a 6 ans.

En Wallonie, où les résultats ne sont pas encore complets, "nous faisons une percée dans les grandes villes, les villes moyennes et la banlieue rouge de Liège. Nous nous présentions pour la première fois à Tournai, à Verviers, à Huy où nous entrons chaque fois au conseil communal", a précisé Peter Mertens.

Enfin, au nord du pays, le parti d'extrême gauche compte 2 ou 3 élus à Gand, 4 à Anvers, 2 à Hasselt, 1 à Louvain, Turnhout, Geel, Braaschaat, Saint-Nicolas, Malines ou encore Genk. "Nous avons une responsabilité importante comme force émergente de gauche. Notre avancée doit désormais se traduire par une avancée de la résistance sociale", a de son côté conclu Raoul Hedebouw, le porte-parole national du parti.