Partagez pour payer moins cher vos abonnements Netflix, Spotify ou Disney+

Partagez pour payer moins cher vos abonnements Netflix, Spotify ou Disney+
Ph. Unsplash

Envie d’écouter toute la musique que vous voulez, sans pub ? Comptez 9,99 € par mois pour un abonnement à Spotify Premium ? Pour regarder les séries sur Netflix ? C’est au minimum 7,99 € tous les mois. Un abonnement pour jouer en ligne sur Xbox ou PlayStation ? C’est aussi un budget que les joueurs doivent prendre en compte. Ajoutez à cela une protection antivirus (dont beaucoup fonctionnent désormais aussi sous la forme d’un abonnement) ou un abonnement numérique à un journal et vous obtiendrez une facture mensuelle qui peut très vite dépasser les 50 €.

Une pratique devenue courante

Depuis l’arrivée de ces services et de ces abonnements, il existe une solution assez simple pour payer moins cher : partager son abonnement avec la famille ou des amis. Pour cela, chaque plateforme a ses propres règles et autorise un nombre défini de connexions simultanées par compte. La pratique est extrêmement répandue. En avril dernier, une étude montrait que 41 % des abonnés français à Netflix partageaient leur compte avec des personnes extérieures à leur foyer. Le pourcentage est identique pour les abonnés à Disney+. Il tombe à 25 et 29 % pour les abonnés à Amazon Prime et à Apple TV+, tandis qu’il grimpe à 46 % pour les abonnés à YouTube Premium.

Le principe de Spliiit

Le site internet Spliiit.com a été créé dans l’optique de faciliter le partage d’abonnements. Il met en contact d’un côté des personnes qui souhaitent bénéficier d’un abonnement partagé (et donc moins cher) et de l’autre des utilisateurs qui veulent partager leur abonnement (qui leur reviendra donc aussi moins cher). Spliiit met en contact les utilisateurs et s’occupe de gérer le paiement, en se prenant une toute petite commission au passage (environ 0,5 € par mois pour un abonnement Netflix ou Spotify).

Comment ça se passe ?

La plateforme repose sur la confiance puisque souvent, cela demande à l’utilisateur principal de partager avec d’autres son login et son mot de passe. Lorsque vous souhaitez souscrire à un abonnement, vous voyez toutes les personnes qui partagent actuellement un service ainsi que le nombre de « Spliiiters » qu’elle peut accueillir. Vous avez également un indicateur de confiance de la personne qui partage son abonnement, basé notamment sur sa disponibilité et son temps moyen de réponse. Une fois que l’utilisateur vous aura accepté, vous aurez accès à ses identifiants mais aussi à un « chat » commun avec les différents membres du groupe. S’il y a le moindre souci (les identifiants qui ne fonctionnent plus, l’utilisateur qui partage qui ne donne plus de nouvelles…), un service client réactif vous aidera et vous remboursera si nécessaire. Nous l’avons testé et approuvé ! Enfin, l’un des avantages de Spliiit est que tous les abonnements sont proposés pour une souscription mensuelle qu’il est possible d’arrêter à tout moment. Spliiit peut ainsi aussi devenir un bon moyen de découvrir et de tester différentes plateformes.

Qu’est-ce qu’on y trouve ?

Des dizaines et des dizaines d’abonnements sont disponibles sur Spliiit. Ils sont regroupés dans différentes catégories : SVOD (Netflix, Disney+, Apple TV+, Betv Go…), Musique (Spotify, Apple Music, Tidal…), Sécurité (PurVPN, Bitdefender, Norton…), Jeux vidéo (Nintendo Online, PlayStation Network, Xbox Live…) ou encore Logiciel (Microsoft 365). On y retrouve aussi des abonnements à des sites de presse dont certains sont belges ou encore des abonnements à des plateformes de bien-être comme headspace, Gaia ou iFit. Depuis quelques années, la loi européenne prévoit qu’un utilisateur doit pouvoir profiter de son abonnement même s’il est en déplacement à l’étranger. C’est ainsi que Spliiit permet aux Belges de souscrire et de profiter de services normalement uniquement disponibles en France comme Molotov.tv ou la plateforme Canal Séries par exemple. En effet, c’est un utilisateur français qui s’est inscrit et qui partage ses identifiants. Pour le prix, comptez 13,48 €/mois pour un abonnement à Betv Go, 4,55 €/mois pour Netflix, 1,88 € pour Disney+ et 3,15 € pour Spotify.

Est-ce bien légal ?

Depuis le lancement de Spliiit en 2019, beaucoup de personnes se questionnent sur la légalité d’une telle plateforme. Deux ans plus tard, elle est toujours là et est même de plus en plus populaire. Pourtant, un certain flou juridique entoure toujours Spliiit. La plateforme se trouve dans une zone grise, à la limite de la légalité. « Nous sommes juste un service de transaction de paiement. Et nous indiquons bien aux utilisateurs qu’ils doivent respecter les conditions générales d’utilisation des différents services », expliquait Jonathan Lalinec, cofondateur de Spliiit en 2019. Mais justement, les conditions générales de la plupart de ces services sont claires : Le contenu est réservé à un usage uniquement personnel et non commercial et ne doit pas être partagé avec des personnes extérieures à votre foyer. Mais dans la pratique, c’est comme le fait de partager son abonnement avec un ami, pour le moment, les plateformes ferment les yeux sur le phénomène. Spliiit est donc un excellent moyen de souscrire à des abonnements comme Netflix, Spotify ou Disney+ à un prix réduit !

Plus d’infos sur www.spliiit.com

Bientôt la fin du partage sur Netflix   ?

Selon les plus récentes estimations, le partage de compte représenterait une perte de 6,2 milliards $ par an pour Netflix. Tous les ans, certains prédisent que le géant américain va interdire le partage de compte. Mais si le manque a gagné est considérable, le risque de voir partir de nombreux abonnés alors que le secteur est de plus en plus concurrentiel est tout aussi important. C’est donc un véritable casse-tête qui est face à Netflix. L’entreprise doit-elle interdire le partage de compte au risque de voir des millions d’abonnés partir sur d’autres plateformes comme Disney+ ou doit-elle fermer les yeux là-dessus tout en augmentant discrètement ses tarifs chaque année ? Pour l’instant, c’est plutôt la deuxième solution qui est privilégiée. Néanmoins, cela pourrait changer. Au début de l’année, Netflix a fait un test auprès de certains utilisateurs en Grande-Bretagne « pour aider à garantir que les personnes utilisant des comptes Netflix sont autorisées à le faire ». Mais que les utilisateurs se rassurent, le partage d’abonnement a encore de beaux jours devant lui !