Time Out : toutes les sorties du week-end

Time Out : toutes les sorties du week-end

Art Truc Troc & Design mettra à l'honneur l'art contemporain et le design ces 3, 4 et 5 février à Bozar, avec l'exposition de plus de 300 œuvres d'une centaine d'artistes belges, émergents et confirmés, sélectionnés par un jury de professionnels.

Ph. Art Truc Troc

Cette 13e édition, dont l'objectif est toujours de démocratiser la culture, opérera un focus sur le «Perspective Art »: trompes-l'oeil, illusions, 3D, anamorphoses, déformations, profondeurs...

Le principe du salon reste le même: munis de Post-its, les visiteurs sont invités à proposer un troc à l'artiste en échange de l'œuvre (peintures, photographies, sculptures, dessins, gravures et installations...) qui les aura séduits. «Un séjour au soleil, six mois de paniers bio, des cours de cuisine, une exposition privée... la seule limite est l'imagination du visiteur», détaillent l'asbl Artdynamik et le centre culturel Wolubilis..

Ce vendredi, le public aura la possibilité de faire son offre jusqu'à 2h du matin au son de trois DJ qui se relaieront derrière les platines, tandis que dimanche sera dédié aux enfants, des ateliers créatifs guidés et animés par des artistes étant installés de 11h à 17h.

Art Truc Troc aura également une édition argentine puisque le concept s'exporte à Buenos Aires du 19 au 21 mai prochain avec une sélection d'artistes, dont Denis Meyers, qui présenteront un aperçu de la créativité belge outre-Atlantique, aux côtés d'artistes locaux.

http://tructroc.be/fr/

Music Maestro

Ph. D.R.

Au rayon découverte, on nous propose Blossoms ce samedi au Botanique. Un quintet de Manchester qui n'en est qu'au stade de l'EP et des singles, mais à la pop très prometteuse. Mais on pourrait également opter pour Brutus à l'Ancienne Belgique, un combo de Louvain à l'énergie post-metal et shoegaze. Mercredi, ce sera par contre l'instant nostalgie avec la pop-reggae de UB40 qui viendra rejouer son premier album « Signing Off ». Plus sobre, plus intime, plus Parisien, Vincent Delerm nous chantera son quotidien ce mardi au Théâtre 140 à Bruxelles, et mercredi au Manège à Mons.

Delta au Mima

Ph. D.R.

L'œuvre de Boris Tellegen aka Delta est à découvrir jusqu'au 28 mai au MIMA, le Millennium Iconoclast Museums of Art situé en bord de canal à Bruxelles. Surnommé le ‘Dutch Master', ce prophète du graffiti nous propose une vue globale de 20 ans de travail en une vaste installation répartie sur les trois étages du musée. Appelée « A Friendly Takeover », cette expo mêle tous les supports, du collage, à la sculpture, et du dessin à l'installation. Urban style…

www.mimamuseum.eu

Jésus revient, et il aime le péket et les p'tites gens

Ph. Ph. Dominique Houcmant

Dans « Discours à la nation », l'auteur et acteur italien Ascanio Celestini, héritier de Dario Fo et de son théâtre récit, nous démontrait, non sans une certaine ironie, la mécanique du discours des puissants et la volonté de ceux-ci à vouloir maintenir les rapports de force qui leur sont si favorables.

Dans « Laïka », il descend de son estrade de tribun pour nous faire rencontrer ces p'tites gens qui font la société telle qu'elle se vit au quotidien. C'est le comédien David Murgia qui s'y colle à nouveau pour cette création en français, ovationnée lors de l'ouverture du Festival de Liège. Il incarne cette fois un pauvre bougre, amateur de péket et de grands discours à ses « amis du bar ».

Dans un flot de mots hallucinant mais compréhensible dans toutes ses syllabes et tous ses sens, il va nous emmener à la rencontre d'un SDF, d'une vieille dame seule et d'une prostituée. Au quotidien, ces personnages jouent leur survie. Et quand chacun se sent rejeté, la seule voir reste la solidarité. Il est difficile de perdre une miette de ce que nous raconte ce Christ du pauvre, tant Murgia excelle dans son interprétation. Un régal pour les oreilles rythmé par un saint Pierre accordéoniste renforçant l'émotion et la musicalité déjà jubilatoire des mots. Le duo Murgia-Celestini frappe ici encore un grand coup, shootant dans la fourmilière de nos sociétés actuelles où l'espoir peut naître là où on l'attend le moins.

Au Théâtre National à Bruxelles du 4 au 11 février, le 17 février au Festival de Liège, les 19 et 20 février au CC de Soumagne, les 21, 22 et 23 février à l'Ancre à Charleroi.

Et que ça danse ! 

Ph. D.R.

Pour la deuxième année, le monde de la danse à Bruxelles sera en effervescence. Plus un label qu'un vrai festival, « Brussels Dance ! » rassemble les programmations de divers lieux de spectacles pendant deux mois pour dresser un panorama de tout ce qui fait l'art du mouvement aujourd'hui dans la capitale.

De l'artiste burkinabè Serge-Aimé Coulibaly en représentation aux Halles de Schaerbeek la semaine prochaine à la danse des doigts de « Cold Blood », le spectacle poétique de Jaco Van Dormael et Michèle-Anne De Mey, de retour au KVS début mars. Du très pointu (Louise Vanneste, Bud Blumenthal) aux stars internationales (Boris Charmatz, Kaori Ito), et notre pays en compte quelques-unes dans le domaine (comme Anne-Teresa de Keersmaeker). Vous retrouverez toute la programmation sur un seul portail et la possibilité d'acquérir un pass pour bénéficier de tarifs réduits. Jusqu'au 31 mars.

/// visit.brussels/fr/tag/brussels-dance-festival

Beyrouth sur Senne 

Ph. D.R.

Véritable ville de rencontres (et de confrontations) des cultures du Moyen Orient, Beyrouth présente un bouillonnement artistique impressionnant. Ce n'est pas pour rien que le festival Moussem Cities a choisi de mettre à l'honneur les créateurs qui font de la capitale libanaise une étape incontournable pour l'art contemporain. Spectacles, expositions, installations, performances et débats sont au menu du festival qui a débuté hier et qui se poursuit jusqu'au 18 février au Kaaitheater, mais aussi à la Galerie Ravenstein, à Bozar, ... Des exemples ? La comédienne Hanane Hajj-Ali nous entraîne dans son « Jogging » quotidien dans les rues de Beyrouth à la rencontre de ses habitants et de leurs joies et angoisses. La chanteuse Rima Khcheich allie musique arabe classique et interprétation moderne. Mais le programme du festival est riche de propositions alléchantes.

www.moussem.be/beirut/fr/