Une plateforme américaine offre 1300$ pour regarder des films d’horreur

Une plateforme américaine offre 1300$ pour regarder des films d’horreur
Ph. Shutterstock / Lolostock

Âmes sensibles, s’abstenir ! La plateforme de diffusion de télévision par satellite américaine Dish a relancé son défi en prévision d’Halloween. Et quoi de mieux pour se préparer à cette fête que de regarder des films d’horreur. Un plaisir pour certains qui peut même leur permettre de gagner de l’argent.

Pour la troisième fois, la plateforme Dish propose de rémunérer une personne pour regarder 13 films d’horreur, et plus précisément, 13 adaptations des romans de Stephen King au cinéma : « Carrie »(l’original ou le remake de 2013), « Cujo », « Ça » (l’original ou le remake de 2017), « Ça : Chapitre 2 », « Christine », « Creepshow », « Doctor Sleep », « Firestarter » (l’original ou le remake de 2022), « Misery », « Simetierre » (l’original ou le remake de 2019), « The Mist », « Salem’s Lot » et le cultissime « Shining ».

Un bon plan qui peut vous permettre de gagner 1300 dollars, mais qui n’est pas sans obligations. L’offre est réservée aux citoyens américains et aux résidents permanents, âgés de plus de 18 ans.

Que faudra-t-il faire ?

Le candidat ou la candidate devra détailler ses émotions, ses attentes avant et après le visionnage d’un film, indiquer si son sommeil a été impacté… La plateforme Dish fournira même une feuille de travail pour aider la personne à relater toute son expérience dans les moindres détails, et offrira également une montre Fitbit pour tracer précisément le rythme cardiaque. Il ou elle pourra également se filmer et publier ses réactions sur les réseaux sociaux.

En plus de recevoir la modique somme de 1300 dollars et la montre connectée, le ou la candidate retenue recevra un « kit de survie », d’une valeur de 350 dollars, composé d’un plaid, de pop-corn, de bonbons et de quelques goodies liés à l’univers de Stephen King.

Les participants ont jusqu’au 16 septembre pour tenter leur chance. Tous les films devront être regardés avant le 31 octobre. Une idée pour le moins intéressante… alors, à quand la version belge ?