Bruxelles sans dessus dessous suite à la victoire du Maroc face à la Belgique (vidéos)

Bruxelles sans dessus dessous suite à la victoire du Maroc face à la Belgique (vidéos)

Une centaine de policiers, munis de canons à eau, ont dû intervenir contre des supporters qui ont détruit du mobilier urbain et ont lancé des projectiles en direction de la police.

Eviter le boulevard du Midi

La zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a demandé, via Twitter, à toute personne d’éviter le secteur du boulevard du Midi et des rues adjacentes.

« Je condamne avec la plus grande fermeté les incidents de cet après-midi. La police est déjà intervenue fermement. Je déconseille donc aux supporters de venir dans le centre-ville. La police engage tous ses moyens pour maintenir l’ordre public », a réagi le bourgmestre Bruxelles, Philippe Close, également sur Twitter.

« J’ai donné ordre à la police de procéder à des arrestations administratives des fauteurs de troubles », a-t-il ajouté.

Confrontation avec les forces de l’ordre

« Vers 15h22, des dizaines de personnes, dont certaines étaient encagoulées, ont cherché la confrontation avec les forces de l’ordre, ce qui a compromis la sécurité publique », a expliqué à Belga Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles. « Il y a eu utilisation de matériel pyrotechnique, lancer de projectiles, utilisation de bâtons, incendie sur la voie publique, notamment d’un conteneur à l’intersection du Boulevard Lemonnier et de la rue de Woeringen », a détaillé la police. « On déplore aussi la destruction d’un feu de signalisation ainsi que l’encerclement d’un véhicule avec occupant sur le Boulevard Lemonnier. Mais aussi, un journaliste a été blessé au visage par des feux d’artifice. C’est pour ces raisons qu’il a été décidé de procéder à une intervention de la police, avec déploiement de l’arroseuse et utilisation de gaz lacrymogène », a exposé la porte-parole.

Par ailleurs, vers 15h50, la police a fait fermer à la circulation, dans les deux sens, sur le Boulevard du Midi. La Stib a également annoncé sur Twitter que ses lignes de tram ont été interrompues entre Masui et Bienfaiteurs, sur ordre de police.