Un potager urbain de 1.500 m² inauguré sur le toit d’un Colruyt à Ixelles

Un potager urbain de 1.500 m² inauguré sur le toit d’un Colruyt à Ixelles
Séverin Malaud © urban.brussels

Le projet « L(ag)UM », une toiture maraîchère pédagogique et expérimentale de 1.500 mètres carrés, a été inauguré lundi en début de soirée à Ixelles, sur le toit du Colruyt rue Gray. L’aménagement de ce potager urbain est réalisé dans le cadre du Contrat de quartier durable Maelbeek et du Fonds européen de développement régional (Feder).

Un double objectif, social et scientifique

«’L(ag)UM’, c’est à la base une contraction entre laboratoire et légume. Mais le côté ’lagon’, qui fait penser à la nature nous a également bien plu », explique Nevruz Unal (PS), échevine de la Rénovation urbaine et des Contrats de quartiers durables à Ixelles. C’est qu’au-delà de la production maraîchère intrinsèque, un double objectif, social et scientifique, est poursuivi par ce projet qui vient apporter sa touche de vert aux toitures et façades bétonnées qui l’entourent.

La gestion quotidienne du potager est laissée aux mains de l’asbl Refresh-XL, association qui œuvre à rendre accessible une alimentation de qualité pour tous. « Plus de deux tonnes de légumes sont déjà sorties de cette toiture, injectées dans du circuit très local », s’enthousiasme Amandine Vandormael, directrice à Refresh-XL. Le but étant ici pour l’association, avec ce projet ancré dans la vie de quartier, de « laisser des légumes à disposition du citoyen en autocueillette moyennant abonnement, de proposer de l’aide alimentaire, ou d’approvisionner directement notre cantine. Mais c’est aussi la possibilité, grâce à un partenariat avec Bruxelles Formation, de proposer prochainement des formations qualifiantes, et donc de développer un pan d’insertion professionnelle », détaille la présidente.

Refresh-XL permettra aussi d’incorporer au projet « une dimension didactique et pédagogique via des ateliers, mais aussi de soutien à un public fragilisé, par exemple en faisant participer le CPAS d’Ixelles », souligne encore Nevruz Unal.

Un modèle qui pourrait s’étendre à d’autres toitures à travers Bruxelles

Mais la toiture est aussi pensée comme laboratoire d’étude sur le thème de l’agriculture hors-sol en Région bruxelloise. « Une étude sera menée en partenariat avec l’Université libre de Bruxelles, et deux temps pleins ont pu être dégagés à cet effet », précise l’échevine. « Il s’agira d’un moyen d’explorer le caractère multifonctionnel de ce type de projet, à savoir non seulement la production agricole en contexte urbain, mais aussi son impact social et environnemental », poursuit-elle, avec l’idée de pouvoir, pourquoi pas, étendre ce modèle à d’autres toitures à travers la ville.

Un nouveau complexe, résultat du projet « Moineaux » et complémentaire au projet « L(ag)UM », a également été inauguré au cours de la soirée. Le bâtiment à front de rue sera composé « de six logements communaux à finalité sociale et du réaménagement d’espaces semi-publics comprenant un jardin-potager collectif », détaille l’échevine.