Un Bruxellois contaminé trois fois par la Covid-19 en six mois

Un Bruxellois contaminé trois fois par la Covid-19 en six mois
Belga / L. Dieffembacq

C’est ce qu’on appelle ne pas avoir de chance. Jean-Charles, un Bruxellois de 30 ans, a attrapé trois fois le coronavirus en l’espace de six mois. Un cas extrêmement rare, surtout quand on sait que le trentenaire est doublement vacciné ! D’après les informations de Sudinfo, il a été positif à la Covid-19 le 27 juillet 2021, le 15 novembre 2021 et, plus récemment, le 11 janvier de cette année.

Ces deux premières contaminations ont eu lieu au retour de voyages à l’étranger, en Espagne et à Londres. Comble de malchance, sa troisième contamination s’est produite alors qu’il allait prendre rendez-vous pour sa dose de booster ! « En rigolant, mes amis me disent que je vais finir dans le Guinness book des records », plaisante Jean-Charles qui est donc à l’isolement pendant dix jours pour la troisième fois. Une situation difficile à expliquer à son employeur. « Ils sont compréhensifs mais cela commence à faire beaucoup. Ce n’est pas une honte d’avoir la Covid mais cela devient gênant ».

Yves Coppieters surpris

Également interrogé par Sudinfo, l’épidémiologiste Yves Coppieters s’est étonné du cas de Jean-Charles. « C’est tout à fait rare. On sait qu’on peut attraper le Covid après la vaccination. On peut être porteur du virus mais faire des symptômes à répétition, c’est étonnant et rare. Je ne sais pas l’expliquer. La personne n’a pas fait de formes graves de Covid. Son immunité la protège donc contre les formes graves mais pas contre les symptômes. C’est étonnant dans une période aussi courte », a-t-il souligné.

Pour expliquer ces contaminations à répétition, il faut peut-être chercher du côté du nouveau variant Omicron, qui peut également infecter les personnes déjà touchées par le variant Delta. « Au tout début de l’épidémie, la réinfection n’était qu’une éventualité théorique et finalement quelques cas ont été décrits dans les revues scientifiques. Maintenant, on sait que ça arrive relativement souvent parce que l’immunité conférée par le fait d’avoir été en contact avec un variant n’est pas totale quand un autre variant surgit. Globalement, ça protège des formes graves, ça réduit la contagiosité mais on s’est rendu compte assez rapidement qu’il était tout à fait possible d’être infecté par un autre variant. Par contre, être réinfecté par une même souche, à ma connaissance, ça n’a pas été décrit », indiquait il y a deux semaines l’infectiologue Emmanuel Piednoir à France 3.