Marre de faire la lessive ? Wosh, le Uber écologique des laveries, la fait pour vous

Marre de faire la lessive ? Wosh, le Uber écologique des laveries, la fait pour vous

On a tous mieux à faire que de passer trois heures chaque semaine à s’occuper du linge, non ? Chez Wosh, ils en sont convaincus.

L’idée de Wosh a d’abord germé dans l’esprit de Tom, dont la famille est active dans la blanchisserie depuis quatre générations. Son objectif : révolutionner le secteur afin que faire sa lessive devienne aussi facile que de commander un plat sur UberEats. Maxime l’a ensuite rejoint dans cette aventure pour mettre sur pied un système ingénieux de laverie. Deux ans plus tard, Wosh a maintenant sa propre appli. Autrement dit : il suffit de trois clics pour commander sa lessive depuis son canapé !

La start-up belge est active partout à Bruxelles, et s’élancera d’ici quelques mois à l’assaut de la Wallonie et de la Flandre : Liège, Gand, Anvers… Elle propose ses services tant aux particuliers qu’aux entreprises. Concrètement, il s’agit d’une offre de blanchisserie et nettoyage à sec sur commande. Wosh assure la collecte du linge à votre domicile ou votre bureau, le nettoyage et la livraison retour. En deux ou trois jours, nos vêtements nous reviennent donc propres, secs et impeccablement pliés !

Une formule inédite

Wosh, c’est donc le bon plan quand on est jeune professionnel ou étudiant et que l’on vit en appartement sans machine à laver. Plus besoin de porter ses sacs au lavoir et d’y perdre un temps fou à regarder tourner le tambour… Ou à consacrer deux heures de son week-end au repassage. Et ils ont pensé à tout : pour nous faciliter la vie, la collecte se fait en fin de journée.

« Il y a les formules à la pièce pour le linge délicat : des robes, des chemises, des costumes… Et la formule au kilo pour le linge de tous les jours », nous détaille Tom. « Le linge au kilo [autour de 5,5€/kilo], c’est une formule assez neuve sur le marché belge. Elle permet même de concurrencer la machine traditionnelle que l’on a chez soi. »

Aujourd’hui, plus de 75 % des utilisateurs de Wosh sont des clients réguliers. L’avantage évident : le gain de temps est énorme. Mais à quel prix ? Comptez environ 60€/mois (mix entre lessive à la pièce et au kilo) pour traiter 100 % de son linge via Wosh… Et ainsi récupérer 100 % de son temps libre !

Innovation logistique

Autre avantage non négligeable : recourir à des professionnels, c’est laver son linge de manière plus écologique. Ce sont d’abord des économies d’eau (50 %), d’énergie (25 %) et de solvants, mais cela permet aussi de réduire les produits chimiques utilisés dans les lessives (35 %). Le revers de la pièce, c’est la question du transport. Alors, pour proposer un service vraiment durable, Tom et Maxime ont fait évoluer leur pratique.

« Au début, on livrait principalement en camionnette ou en voiture. Aujourd’hui, on est en train de mettre en place un réseau de scooters électriques cargo : c’est donc un mode de transport zéro-émission », nous annoncent les fondateurs. « Pour supprimer les plastiques, on a aussi développé des sacs réutilisables pour transporter le linge, le recyclage des cintres… Toute la chaîne logistique se rapproche du zéro-carbone. Ainsi, il y aura vraiment un net avantage environnemental à faire appel à des professionnels. »

Wosh permet donc de prendre soin de vos vêtements et de la planète. Le tout en s’inscrivant dans une économie locale puisque la start-up travaille avec un réseau de blanchisseries de proximité.

Tous les types de textiles sont pris en charge : bon à savoir pour ce qui ne doit être lavé qu’occasionnellement. Une doudoune, des couvertures, des plaids, coussins… C’est l’idéal pour un salon propret et cocooning à l’approche de la saison hivernale !