L’ensemble de la population pourrait recevoir sa troisième dose du vaccin plus tôt que prévu

L’ensemble de la population pourrait recevoir sa troisième dose du vaccin plus tôt que prévu
Belga / J. Namur

Alors qu’un Codeco devrait avoir lieu dans les prochains jours, la question de la troisième dose pour l’ensemble de la population sera abordée ce samedi par les ministres de la Santé du pays. Face à la situation épidémiologique, cette troisième dose pourrait être avancée, selon Alain Maron, ministre de la Santé en Région bruxelloise interrogé par Bel RTL.

« On se dirige, sans doute samedi, vers une décision de 3e dose plus généralisée. La moitié des 65 ans et plus ont déjà reçu leur 3e dose à Bruxelles. Dans les maisons de repos, c’est en route. Pour les personnes immunodéprimées, aussi. Les personnes qui ont reçu un vaccin Johnson&Johnson, également. On va élargir ce spectre. Et la décision de samedi sera de savoir si on l’élargit complètement, par exemple à partir de 18 ans, ou si on l’élargit seulement aux 40 ans et plus », a-t-il indiqué.

Selon Alain Maron, cette dose de rappel devait être effectuée deux mois après l’injection d’un vaccin J&J, quatre mois après celui d’AstraZeneca et six mois après un Pfizer. Reste à savoir quand cette nouvelle campagne commencera, alors que le printemps avait dans un premier temps été défini comme objectif. « Je pense que ce sera avant. Dès que possible, on s’apprête tous à la faire. La Région bruxelloise met tout en place, comme les autres Régions, pour que cette 3e dose puisse être injectée le plus rapidement possible, dans les meilleures conditions possibles, et à tous ceux qui le souhaitent et qui sont dans les conditions ».