La menace du pass sanitaire ne pousse pas les Bruxellois vers les centres de vaccination

La menace du pass sanitaire ne pousse pas les Bruxellois vers les centres de vaccination
Belga / J. Gekiere

La menace du pass sanitaire ne semble pas avoir d’effet sur la vaccination à Bruxelles. Alors que 65 % des Bruxellois devraient avoir reçu leur deuxième dose pour éviter la mise en place du Covid Safe Ticket en octobre, seuls 50 % des habitants de la région sont totalement vaccinés. C’est bien moins qu’en Flandre (78 %) et en Wallonie (67 %). Comme le rapporte Het Laatste Nieuws, la différence se marque particulièrement chez les jeunes. Seulement un Bruxellois sur cinq âgé de 12 à 17 ans est totalement vacciné (20 %). On est donc aussi bien loin des pourcentages en Flandre (74 %) et en Wallonie (53 %).

Loin des objectifs fixés

La Région bruxelloise a pourtant mis le paquet pour vacciner sa population via de nombreuses actions décentralisées, dans les supermarchés notamment. La semaine passée, 34 % des vaccins ont été administrés par ce biais contre 25 % la semaine d’avant, indique la responsable de la vaccination à Bruxelles pour le compte de la Commission communautaire commune (Cocom), Inge Neven.

Mais on reste bien loin des objectifs espérés : « Il y a eu, en moyenne 9.700 injections par jour la semaine passée », poursuit Inge Neven. « On est encore loin de l’objectif de 16.000 injections journalières d’ici fin septembre ». Le problème réside dans le fait que le nombre de rendez-vous dans les centres de vaccinations stagne et que certaines actions n’ont pas le succès escompté. Par exemple, la vaccination en entreprise n’a ramené qu’une dizaine de personnes alors que la vaccination dans les supermarchés a attiré 550 personnes contre 800 la semaine précédente.