La campagne de vaccination traîne à Bruxelles: un expert veut «rendre la vie des non-vaccinés difficile»

La campagne de vaccination traîne à Bruxelles: un expert veut «rendre la vie des non-vaccinés difficile»
Belga / H. Kaghat

En Belgique, comme chez une bonne partie des autres pays européens, d’ailleurs, les indicateurs du coronavirus sont en hausse depuis quelques semaines. En grande partie à cause du variant Delta, plus contagieux et plus agressif. D’autant plus que, si elle avance bien globalement, la vaccination peine à décoller dans certaines parties du pays. Notamment en région bruxelloise.

Une situation que déplore Marc Noppen, le CEO de l’UZ Brussel : « Bruxelles est à la traîne concernant la vaccination. Alors que plus de 90 % des adultes ont reçu une première dose en Flandre, que ce chiffre est de 66 % en Wallonie, à Bruxelles, on n’est pas même pas à 50 % », a-t-il déploré ce mercredi soir sur le plateau de l’émission Ter Zake.

Difficultés d’atteindre certains

Selon Marc Noppen, Bruxelles connaît le même phénomène que d’autres grandes villes, comme Londres : « Nous avons du mal à joindre une certaine partie de la population, qui suit l’actualité via internet ou des groupes Whatsapp. […] Bruxelles compte 185 nationalités et 70 langues. C’est la seule ville internationale en Belgique ».

Selon lui, pour convaincre les personnes qui hésitent, ou qui parfois ne sont pas conscientes de la situation, il faut « faire la démarche d’aller soi-même à la rencontre de ces groupes ». Car pour Marc Noppen, seule la vaccination pourra nous permettre de nous en sortir : « Les personnes qui sont convaincues des bienfaits de la vaccination, on peut les convaincre en allant les voir, pour le reste, il faut rendre la vie des non-vaccinés aussi difficile que possible ».