La Belgian Pride fête son retour après deux ans d’absence

La Belgian Pride fête son retour après deux ans d’absence
Ph. E. Danhier

Le défilé festif pour les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, queers, intersexes, asexuelles et de tout individu qui ne se reconnaît pas dans les normes hétérosexuelles et cisgenres, se déroulera cette année sous le thème de l’ouverture. « Open » lancera un « appel à plus d’inclusivité, de respect et d’égalité pour les personnes LGBTI+ », explique l’organisation.

Le rendez-vous est donné à 13h au Mont des Arts. La Pride Parade commencera par des discours sur la scène principale du Pride Village. Comme chaque année, une grande attention sera accordée à la diversité sur scène et à la clarification du thème dans toutes les langues (néerlandais, français, anglais, langue des signes) pendant le spectacle de lancement.

Ph. B. Geets

Le traditionnel Rainbow Flag géant sera ensuite transporté de la scène vers la foule, en direction du départ du défilé qui passera par le centre historique de la ville. À noter que, pour la troisième fois de son histoire, le parcours de la Pride Parade sera également visible sur Google Maps via une surbrillance arc-en-ciel.

Des associations et du son

Un autre rendez-vous incontournable est le Pride Village. Sur place, vous trouverez deux scènes, une sélection variée de food trucks et de bars, ainsi qu’un espace ouvert où « tous les visiteurs peuvent être librement eux-mêmes ». C’est également là que se trouvent les associations défendant la cause LGBTQIA+. Elles devraient être une cinquantaine à être présentes cette année. Ce village ouvrira à la mi-journée pour fermer à minuit. En plus de la Pride Stage, où auront lieu les concerts, un Women’s Square est prévu. Il s’agit d’un espace géré par Velvet 69 où la curation musicale est faite par et pour les femmes.

Si le premier « gay day » a été organisé en Belgique en 1978 à Gand, la Pride sous sa forme actuelle est organisée chaque année depuis 1996. Il y a 26 ans, seuls 2.500 visiteurs étaient présents. On était donc bien loin des 100.000 personnes présentes en 2019 et encore attendues cette année.

La Belgian Pride, qui ouvre le bal des Prides européennes, est ouverte à toutes et tous, dans une ambiance « open, safe et inclusive ».

Se rendre sur place

Vu le grand nombre de personnes attendues samedi dans les rues bruxelloises, les organisateurs invitent les participants à utiliser les transports publics, le vélo, les transports durables et la marche avant et pendant l’événement. À côté de la scène de la Pride, ils trouveront des informations claires sur la mobilité alors que des indications sur les transports publics sont disponibles sur la carte de la Pride Map. Si vous souhaitez tout de même prendre la voiture, des informations sur les parkings souterrains les plus proches sont disponibles sur le site de la Pride.

L’EuroPride à Belgrade en septembre

Après une édition 2020 à Thessalonique reportée à cause de la pandémie et l’édition 2021 à Copenhague qui était une WoldPride, l’EuroPride va aussi fêter son retour. C’est Belgrade qui l’accueillera cette année du 12 au 18 septembre. « Les profondes inégalités et discriminations dont est victime la communauté LGBTQIA+ dans la région des Balkans occidentaux font de l’EuroPride de Belgrade un tournant dans la région.

Ph. Unsplash

Cet événement donnera à la communauté des militants LGBTQIA+ les moyens de poursuivre leur combat et leur procurera un sentiment de soutien bien mérité pour le combat qu’ils ont mené jusqu’à présent », a commenté Marko Mihailovi, un des coordinateurs de l’EuroPride à Belgrade. Selon celui-ci, l’EuroPride est l’occasion pour les citoyens de toute l’Europe de soutenir la communauté LGBTQIA+ des Balkans occidentaux dans sa longue lutte pour l’égalité, la tolérance et les Droits de l’Homme qui a commencé il y a deux décennies avec la première Pride organisée en 2001 à Belgrade.

Plus d’informations : www.pride.be/fr