Jeunes parents? Bruxelles vous rembourse les langes lavables

Ph. Unsplash
Ph. Unsplash - Ph. Unsplash

De plus en plus de parents font le choix de produits écoresponsables pour leur enfant. Et le derrière de bébé n’échappe pas à cette tendance, avec le développement progressif du marché de la couche lavable. Bien loin des langes en tissus et des épingles à nourrices qu’utilisaient nos grands-mères, les couches réutilisables nouvelle génération sont à la fois hygiéniques, garanties antifuites et faciles d’utilisation. Sans compter qu’elles ne contiennent aucune substance nocive, contrairement à la plupart des couches jetables. Et si l’on fait le calcul, ces couches-culottes lavables sont aussi plus écologiques et économiques.

Moins de déchets

Avant d’être propre, bébé produira environ une tonne de déchets (non compostables) en utilisant quelque 5.000 langes jetables. Soit un sac-poubelle de 60 litres par semaine. En optant pour des couches lavables (entre 20 et 40 jusqu’à ses deux ans et demi), il générera près de 150 kg de déchets facilement dégradables, soit une réduction de 85 %, calcule Intradel.

Quant au coût, là aussi les langes réutilisables sont plus intéressants. En effet, avec des produits jetables, les parents dépensent en moyenne 1.500 € par enfant jusqu’à sa propreté. Tandis qu’avec des couches lavables, le coût total oscille entre 800 € et 1200 € (selon le modèle, les accessoires et le fonctionnement de la machine à laver).

Un coup de pouce financier

Si l’investissement à l’achat est vite rentabilisé, et ce d’autant plus à partir du deuxième enfant, il demeure conséquent. Il peut donc représenter un frein pour de nombreuses familles. C’est pourquoi une trentaine de communes belges accordent désormais une prime aux parents afin d’encourager le passage aux langes réutilisables.

À Bruxelles, la Ville octroie depuis peu une prime financière pour l’achat ou le service de location de langes lavables. Seuls les langes sont éligibles pour la prime, pas les accessoires, précise la ville. Le montant de cette prime communale est fixé à 100 € par enfant (doublé dans le cas de jumeaux). Cette prime est valable pour tous les enfants jusqu’à leurs trois ans.

Autres alternatives pour réduire d’autant plus le budget couches : opter pour du seconde main ou un système de location. À Bruxelles, Bébéco et Ecotribu proposent des couches lavables à la location, avec un service de livraison à domicile, de ramassage et de nettoyage. Le plus ? Quand bébé grandit, il suffit de passer à la taille supérieure. Pas de nouvel achat, pas de tracas.

Bon à savoir : pour trouver le modèle qui vous convient et qui sied au derrière de votre enfant, il existe des ateliers découverte (renseignements via le « ») mais aussi des kits de test.