Il est flashé à 185km/h sur le ring de Bruxelles, son avocat le défend: «Il était trop enthousiaste à l’idée de retourner au bureau»

Il est flashé à 185km/h sur le ring de Bruxelles, son avocat le défend: «Il était trop enthousiaste à l’idée de retourner au bureau»
Belga / N. Maeterlinck

Le confinement avait visiblement été un peu trop long pour ce directeur d’entreprise. Le 14 avril dernier, alors qu’il peut enfin retourner sur son lieu de travail, l’homme a été flashé à 185 km/h sur le ring de Bruxelles. « Mon client est directeur d’une entreprise à Lille. Après avoir été fermée pendant un mois à cause du coronavirus, l’entreprise a rouvert ses portes et il était un peu trop enthousiaste de retourner au bureau. C’est pourquoi il a conduit trop vite… », a plaidé son avocat, relayé par nos confrères de Sudinfo.

Celui-ci a également ajouté que son client avait besoin de son permis de conduire et demande une interdiction limitée. « Mon client a besoin de son permis de conduire car il doit se rendre dans son entreprise tous les jours et il doit également se déplacer en France. Il parcourt jusqu’à 60.000 kilomètres par an. Le fait qu’il n’ait eu qu’une seule condamnation pour excès de vitesse montre qu’il n’a pas le pied lourd. »

Malheureusement pour lui, les chances que sa demande soit acceptée étaient faibles. « Ce n’est pas la première fois qu’il roule trop vite avec sa BMW », a indiqué le juge avec d’infliger une amende de 800 euros et d’une interdiction de conduire de 40 jours.