En quoi consiste le Lego Discovery Centre qui ouvrira cet été à Bruxelles ?

En quoi consiste le Lego Discovery Centre qui ouvrira cet été à Bruxelles ?
Ph. D.R.

Amateurs de Lego, tenez-vous prêts ! Cet été, le 24 juin prochain, un nouvel espace uniquement consacré à ces petites briques ouvrira ses portes au Docks. Sur une surface de 3.152 m², 12 zones accueilleront les plus jeunes à l’imagination débordante. « Je pense que ce que nous avons est vraiment unique. Ce n’est pas possible de le comparer avec les autres parcs d’attractions. C’est amusant pour les enfants, cela tourne autour du jeu… C’est vraiment unique », assure d’emblée Nicola Hamilton, manager du Lego Discovery Centre (LDC). Deux publics sont ciblés : les enfants de deux à cinq avec notamment une zone de jeu remplie de toboggans, un manège ou encore des dinosaures ; et les enfants de cinq à dix ans. Ces derniers profiteront notamment de la nouvelle attraction interactive dans lequel le LDC fonde beaucoup d’espoir : le Spaceship Build & Scan. « Le Spaceship, c’est tout nouveau pour nous. C’est une nouvelle technologie. Les enfants y construisent une fusée avec des Lego qu’ils scannent pour jouer devant un écran », poursuit la manager. « Dans le Spaceship, les enfants pourront construire leur propre vaisseau spatial, le scanner, puis jouer avec via un écran en se posant sur une planète ou en affrontant des Martiens par exemple. Ce sera vraiment très interactif », précise Amélie Putmans, de la société de communication Wavemakers.

Outre les familles, les écoles sont également visées par ce centre. Via notamment le programme STEM (lisez Science, technology, engineering and mathematics). Dès septembre, les écoles pourront se rendre sur place pour différentes activités. « La philosophie de Lego est de s’amuser, de partager, mais aussi d’apprendre à travailler ensemble. Ce sera un peu l’idée derrière la venue des classes grâce à un workshop qui leur est spécialement destiné. Ils y apprendront à suivre les différentes étapes d’un plan de manière collaborative. C’est vraiment un aspect important, à la fois pour Lego et pour le Discovery Centre », illustre Amélie Putmans.

D’un point de vue économie, le Lego Discovery Centre permettra de créer une soixantaine d’emplois. Outre l’équipe de management, des « playmakers » seront chargés de jouer avec les enfants et les parents sur place. Il y aura également un « Master Model Builder », c’est-à-dire la personne qui organisera des ateliers et contribuera à l’expérience obtenue au LDC.

Si la direction ne se lance pas dans le jeu des pronostics d’affluence à cause de la pandémie, du côté du Docks, on espère que le LDC permettra d’accueillir environ 1,5 million de visiteurs supplémentaire en un an.

Legoland et Lego Discovery Centre, quelles différences ?

Si 27 parcs Legoland existent actuellement dans le monde, le Lego Discovery Centre bruxellois sera unique. Plusieurs différences existent en effet entre les deux concepts. Legoland est déjà un espace extérieur, là où le LDC se trouve en intérieur et sera bien plus petit. Le public cible, de deux à 12 ans pour le premier et de deux à dix ans pour le second, est également légèrement différent. Le LDC tentera également de davantage stimuler la créativité des enfants grâce à des espaces de construction et des jeux thématiques. Legoland se situe plutôt dans le cadre d’un parc à attractions, avec des montagnes russes notamment. Dernière différence notable : la durée de l’expérience qui est estimée à environ deux/trois heures dans le LDC et à minimum un jour dans un Legoland.

Quid du site de Charleroi ?

Cela fait plusieurs années que l’on en parle, le groupe Merlin (derrière Legoland et le LDC) serait intéressé par l’ancien site de Caterpillar à Gosselies pour la création d’un Legoland. En juin 2021, le ministre wallon de l’Économie Willy Borsus avait indiqué que l’arrivée du LDC ne remettait pas en cause l’éventuelle venue d’un parc Lego à Gosselies. En décembre dernier, le même Willy Borsus expliquait à la Libre que des discussions étaient toujours en cours avec la région, propriétaire du site. « Une décision définitive est attendue dans les mois qui viennent, pour une ouverture potentielle déjà annoncée à l’horizon 2026-27 », écrit même la Libre. Interrogée sur la question, Nicola Hamilton a indiqué qu’il « n’y avait encore rien de concret aujourd’hui » même si des discussions sont en cours.

Retrouvez toutes les infos sur le Lego Discovery Centre de Bruxelles à cette adresse.